27 juillet 2016

La Région Île-de-France demande l'évacuation des migrants du Creps

La Région Île-de-France a saisi la Préfecture de Région pour demander l'évacuation des migrants du Centre de ressources, d'expertise et de performance sportives (Creps), à Châtenay-Malabry (92).

La Préfecture de Région saisie

La Région Île-de-France a saisi la Préfecture de Région pour demander, dans les plus brefs délais, l'évacuation des migrants des locaux du Centre de ressources, d'expertise et de performance sportives (Creps) d'Île-de-France dont elle est propriétaire, à Châtenay-Malabry (92).

Patrick Karam, vice-président chargé de la Jeunesse, des Sports et de la Vie associative, fait part de sa totale indignation sur la méthode retenue et désapprouve la décision du Préfet d'installer des migrants au Creps sans avoir l'autorisation de la Région alors même que celle-ci est propriétaire des locaux, et sans l'avoir informée préalablement.

Le Creps : un lieu de formation sportive majeur pour les jeunes

Il rappelle que « les locaux du Creps, lieu de formation sportive de jeunes dont des mineurs, ne sont pas adaptés et n'ont pas vocation à servir de centre d'hébergement d'urgence. L'évacuation des migrants est urgente car elle empêche la préparation de la rentrée des futurs résidents qui doit intervenir fin août ».

La Région rappelle enfin que la responsabilité de l'hébergement d'urgence pour les demandeurs d'asile et l'expulsion des étrangers en situation irrégulière incombent à l'État.