2 juillet 2019

La Région Île-de-France, championne de la finance verte et responsable

Finance verte conférence
Crédit photo : Hugues-Marie Duclos

En étant le 1er acteur public à organiser une conférence consacrée à la finance verte et responsable, ce 1er juillet, la Région consolide son engagement en faveur du développement durable.
 

Ce 1er juillet, la Région accueillait, à son siège à Saint-Ouen (93), une conférence sur le thème : « La finance durable, pour une action territoriale responsable ».

Plus de 30 conférenciers, acteurs des territoires et des marchés financiers réunis

À cette occasion, plus de 30 conférenciers, acteurs des territoires et des marchés financiers étaient réunis pour apprécier la façon dont le marché de la finance verte renforce l’exigence d’évaluation et de transparence des politiques publiques territoriales.

Parmi eux : Pierre Ducret, président de Finance For Tomorrow, conseiller Climat du Groupe CDC et président d’I4CE, le député de Seine-Maritime Christophe Bouillon, Élodie de Crécy, directrice France de la Banque européenne d’investissement, Sophie Cluzel, secrétaire d’État chargée des Personnes handicapées, Orith Azoulay, responsable mondiale de la finance verte et responsable chez Natixis, Anthony Requin, directeur général de l’Agence France Trésor, Thierry Dallard, président du directoire de la Société du Grand Paris, ainsi qu’Agnès Pannier-Runacher, secrétaire d’État auprès du ministre de l’Économie et des Finances, qui a conclu cette conférence.

« La finance verte est un terrain fertile à la croisée de 2 chemins, celui de l’investissement et celui de l’innovation », a déclaré Valérie Pécresse, présidente de la Région, lors de l’ouverture de cette journée.

Une expertise régionale dans la finance verte et responsable

Forte de son expertise, la Région conforte ainsi son rôle de collectivité déterminée à soutenir le développement durable dans tous les sens du terme. Et en matière de stratégie financière, la Région a fait de la finance verte et responsable un levier de transformation de l’action publique. 

Depuis 2016, la quasi-totalité du besoin de financement de la Région est couvert par des émissions d’obligations vertes et responsables. Elle recourt aujourd’hui quasi-exclusivement à des emprunts verts et responsables. Une stratégie qui s’avère payante puisqu’aujourd’hui elle travaille avec deux fois plus d’investisseurs qu’il y a 5 ans.

Exemplarité budgétaire

Cette démarche repose avant tout sur la volonté de l’exécutif régional de faire de l’exemplarité budgétaire le fondement de la durabilité pour investir sans hypothéquer le futur.

En 3 ans, la Région est passée de la notation AA perspective négative, conséquence d’importants déséquilibres financiers, à AA+ (en note intrinsèque), ce qui la place à présent sur une meilleure note que l’État.

Le rétablissement des finances régionales est le fruit d’une politique volontariste engagée par le nouvel exécutif. En 3 ans, les dépenses de fonctionnement ont baissé de 15%. Plus de 1 milliard d’euros d’économie a été réalisé et les dépenses d’investissement ont progressé de 35%. Tous les grands équilibres régionaux sont maintenant au vert, la dette est stable depuis 2016 et la capacité d’autofinancement s’est améliorée de 23 points en 3 ans. 

La reconnaissance d’experts de la finance verte et responsable

Pionnière dans le domaine de la finance verte et responsable, la Région Île-de-France voit le modèle de financement qu'elle défend bénéficier d’une reconnaissance au-delà des frontières nationales.

Cette stratégie a conduit la Région à être récompensée par plusieurs prix, dont les plus récents sont :  

  • « Le Prix de l’émetteur public local le plus impressionnant sur les marchés financiers en matière d’emprunts verts et responsables », décerné en 2018 lors du Forum des marchés de capitaux responsables et durables d’Amsterdam. 
  • « Le Prix de l’émission obligataire responsable de l’année pour une autorité territoriale », décerné par Environmental Finance à Londres, en 2019.

 

Vers un financement exclusivement vert et responsable

Leader parmi les autorités locales européennes en matière d’émissions obligataires vertes et responsables, la Région Île-de-France se financera désormais exclusivement par des emprunts verts et responsables. C’est l’engagement qu’a pris sa présidente, Valérie Pécresse, ce 1er juillet. Ces emprunts représenteront d’ici quelques années l’intégralité de son encours de dette. 

 

Consultez et téléchargez le bilan des finances régionales