Publié le 23 novembre 2020

La Région agit pour votre santé et ceux qui la protègent

Crédit photo : iStock

Casser les chaînes de contamination du Covid-19 : voilà l’ambition actuelle de la Région sur le terrain de la santé. Tour d’horizon des actions engagées en Île-de-France pour endiguer cette épidémie inédite.

La santé des Franciliens est plus que jamais une priorité en Île-de-France. Dès le mois de mars 2020, la Région a déployé des moyens financiers, matériels et humains d’une ampleur inédite pour combattre le Covid-19 sur le territoire et préserver la santé de tous : achat et dons de masques, de gel hydroalcoolique, de tests virologiques rapides, solutions de transport, d’hébergement, de répit pour les soignants, rémunération des étudiants infirmiers... 
Dans le même temps, la Région avait mis en place un fonds d’urgence pour les professionnels de santé et les pharmaciens afin de s’équiper en matériels de protection et d’hygiène, ainsi que pour la télémédecine. Ce fonds a été consommé à hauteur de 11,4 millions d’euros.

Et maintenant ? « Dépister, Tracer et Isoler » : la Région Île-de-France déploie désormais une stratégie massive de tests au plus près des Franciliens. 

Télémédecine  : Covidom » pour un suivi des malades à distance

La plateforme Covidom qui permet de suivre à distance les patients porteurs avérés ou suspectés du Covid-19 reste mise gratuitement à disposition des médecins et établissements de santé d'Île-de-France.

Gagner la bataille des tests 

L’arsenal de la Région pour tester au Covid-19 un maximum de Franciliens : 

  • 50 points de dépistage près des gares 

Faites-vous tester gratuitement et sans rendez-vous près d’une grande gare francilienne, du lundi au vendredi, de 13h à 19h. Résultat de ces tests antigéniques rapides en 20 minutes.

  • Des bus de dépistage 

2 « MobilTest Covid » de la Région se déplacent sur demande des communes franciliennes pour effectuer des tests virologiques et sérologiques gratuits et sans rendez-vous, du lundi au samedi.
► 2 bus dédiés aux zones rurales, 
► Des bus en partenariat avec la Croix-Rouge et de l’Ordre de Malte circulent aussi pour les populations fragiles.

  • Jusqu’à 20.000 euros de subvention pour organiser une campagne de test 

Les communes, EPCI et établissement d’enseignement supérieur mettant en place de nouveaux points de dépistage sérologiques ou virologiques, gratuits et sans rendez-vous, peuvent obtenir un financement régional. Conditions de l'aide ici.

Soutien psychologique aux soignants : SPS,  une application et une ligne d'écoute gratuites

L’usure, la fatigue s’installent dans les rangs des soignants, depuis 9 mois. Parce qu’ils restent les premiers combattants du virus, la Région continue de les soutenir avec, notamment, une application et une ligne d’écoute dédiées, proposées par l'association SPS.

0805 23 23 36 (appel gratuit)
Téléchargez l'appli sur Google Play et sur App Store,

  • 2.000 personnes formées aux prélèvements et à la prévention 

► Un programme de formation en 5 modules, sur la connaissance du virus, les tests antigéniques, le contact-tracing et la prévention, est en cours dans l'Institut de formation en soins infirmiers (IFSI) de la Croix-Rouge.
► Les futurs formateurs pourront ensuite se déployer dans les 58 Institut de formation en soins infirmiers volontaires de la région.
► Ils formeront à leur tour les personnels de santé, les secouristes qui le souhaitent et dans un second temps, des étudiants et demandeurs d'emploi.

Des masques dès le plus jeune âge

  • 2 masques en tissu pour les élèves et personnels des lycées

Dès la rentrée de septembre 2020, 2 masques lavables en tissu ont été distribués aux élèves et aux personnels des lycées. Depuis, 2 millions de masques ont ainsi été distribués.

  • 400.000 masques pour les enfants de primaire des petites communes

En complément des masques distribués dans les lycées, 400.000 masques taille enfants sont mis à la disposition des communes franciliennes de moins de 10.000 habitants.