L'action régionale en faveur du logement

En finir avec les ghettos et favoriser la mixité sociale, accélérer la construction de logements : la Région veut construire la ville francilienne de demain écologique et innovante…

Relancer la construction de logements, aménager 100 nouveaux quartiers innovants et écologiques, mieux répartir le parc social sur le territoire, encourager l’accession à la propriété pour tous les Franciliens : la Région entend changer le visage de l’Île-de-France. Pour cela, elle développe une politique en 4 axes : 

  • Créer plus de logements en libérant du foncier constructible
    Le plan pluriannuel d’intervention de l’EPFIF, doté de 2 milliards d’euros, accélère le mouvement, un choc de simplification encourage les maires à recourir à l’EPFIF, l’objectif fixé est de réduire la durée de portage.
  • Promouvoir une vraie mixité sociale 
    Clause anti-ghetto pour éviter de construction des logements très sociaux lorsqu’une commune compte déjà 30 % de logement sociaux (PLUS+PLAI), la Région finance à nouveau le PLS (logements intermédiaires).
  • Lutter contre les fractures 
    Notamment en investissant 250 M€ de crédits spécifiques sur le renouvellement urbain (pour la sécurité, la jeunesse et le développement économique) ; en mobilisant plus de 1,7 milliards d’euros pour désenclaver les quartiers au travers du CPER.
  • Améliorer le cadre de vie des Franciliens 
    Grâce aux 100 quartiers innovants et écologiques, dont 34 ont déjà été labellisés.
     

Davantage de logement social

Pour faire face à la crise du logement et faire émerger une offre de logements accessibles au plus grand nombre, la Région a mobilisé plus de 148 M€ en 2016-2017, permettant la création de près de 17 600 logements sociaux destinés aux familles, aux apprentis et jeunes travailleurs et aux étudiants.Elle a notamment relancé le financement des logements sociaux dits intermédiaires, afin d'aider les classes moyennes à se loger. Pour favoriser la mixité sociale et lutter contre les ghettos, elle a en outre cessé de financer les logements dits « très sociaux » dans les communes qui en comptent déjà plus de 30%. 

 

La Région est le premier financeur du logement des jeunes en Île-de-France, qu’ils soient travailleurs, apprentis ou étudiants. Sa priorité pour eux : construire massivement des logements de qualité, proches des lieux d’études et de travail, avec des loyers accessibles. En 2016-2017, la Région a financé la construction de 5.130 logements pour 5.774 étudiants et jeunes travailleurs, pour un montant de près de 41 M€. 

Aider les copropriétés en difficulté

Quand les habitants d’une copropriété dégradée ne peuvent plus faire face aux frais, la Région aide les copropriétés les plus en difficulté pour financer les travaux indispensables. En 2016-2017, c’est un budget de 24,3 M€ qui a ainsi été affecté par la Région aux copropriétés en difficulté, soit 32.000 logements bénéficiaires. Ces opérations permettent de réduire les charges notamment énergétiques des propriétaires. 

 

Libérer le foncier

L'établissement public d’Île-de-France (EPFIF) est un opérateur foncier doté d’une grande capacité d’intervention qui est mis à disposition des collectivités. Son budget s’élève à 433 M€ pour 2017. Il accompagne 320 collectivités et son portefeuille foncier représente 1,4 Mds€ pour un potentiel de construction de 12 millions de m². Son action permet d'accélérer le volume de foncier mis sur le marché pour favoriser la construction, avec la fixation d’un objectif de 12 000 logements annuels en cession et acquisition, tout en encourageant la diversité du logement, avec l’introduction d’une possibilité de modulation du pourcentage de logement social par programme. Il s'engage à vendre désormais les terrains acquis à prix coûtant.

 

Développer de nouveaux quartiers innovants et écologiques

Afin de dessiner l’Île-de-France de demain, 235 M€ sont consacrés au dispositif 100 Quartiers innovants et écologiques en Île-de-France, qui soutient les programmes qui répondent aux objectifs de production de logements, de mixité sociale et fonctionnelle, de performance énergétique, d’intégration urbaine et de mobilité durable, en y intégrant une dimension novatrice. Pour les Franciliens, c’est la promesse de vivre dans de beaux quartiers vivants, alliant logements, emplois, transports, services et nature. 

Objectif : atteindre la construction de 70 000 logements par an sur le territoire en accompagnant les collectivités qui s’engageront significativement dans la construction de logements tout en diminuant l’empreinte écologique des villes.

Depuis son adoption par l’assemblée régionale en mars 2016, le dispositif a rencontré un fort écho auprès des collectivités franciliennes. En un an, les deux premiers appels à projets ont déjà permis de désigner 34 lauréats, et une troisième série de projets a été dévoilée en novembre 2017. La Région a d’ores et déjà voté 47 M€ pour les premiers travaux des lauréats qui démarraient, dont 10 M€ de subventions régionales concernent les espaces verts, la biodiversité et la gestion des eaux pluviales. 

Photo : Les Carreaux à Villiers-le-Bel (95) © Laurent Villeret/Dolce Vita/Picturetank

Les chiffres 2016-2017 de l'action régionale en faveur du logement : 

  • Plus de 172 M€ consacrés à la construction et la rénovation de logements
     
  • Près de 17.600 nouveaux logements sociaux créés ou en cours de réalisation
     
  • 40.000 Franciliens supplémentaires bénéficiant d’un logement social en PLAI, PLUS ou PLS
     
  • Près de 6.000 étudiants et jeunes travailleurs supplémentaires désormais logés en résidences
     
  • Près de 100.000 propriétaires concernés par l’amélioration de leur logement, grâce à l’aide apportée à leur copropriété
     
  • Le budget de l’établissment public foncier d’Île-de-France porté à 433 M€, pour 320 collectivités sous convention et un potentiel de construction de 12 millions de m² en 2017
     
  • 34 lauréats de l’appel à projets « 100 Quartiers innovants et écologiques », pour un total de près de 47 M€ et le financement de 64 actions
Éclairage

Le projet de loi logement (dit ELAN) en cours d’examen par le Conseil d’État est présenté au Conseil des ministres ce 4 avril. La Région fait, par la voix de sa présidente Valérie Pécresse, des propositions au gouvernement.

Action quotidienne

L’action régionale en matière de logement ne bénéficie pas qu'à l'habitat social. Plus de 1,2 M€ ont été votés en Commission permanente, ce 16 mars, pour des travaux de réhabilitation et d’ingénierie dans 4.000 logements privés.

Article

Deux résidences étudiantes de 300 logements vont être construites à Aubervilliers, à deux pas du futur campus dédié aux sciences de l'homme. Une opération dont la Région est le seul financeur public.

Article

Depuis le début de l'année 2017, l'exécutif régional a voté 38,5 M€ de subventions pour construire 4.350 logements sociaux, dont 1.339 pour les étudiants ou jeunes travailleurs. Soit de quoi loger 9.000 Franciliens.