4 avril 2016

JOP 2024 : la Région lance l'acte 1 de la concertation avec le Conseil régional des Jeunes

Pour enrichir le projet de candidature de Paris et sa région aux Jeux olympiques et paralympiques de 2024 (JOP 2024), la Région Île-de-France a sollicité la participation du Conseil régional des Jeunes réuni en séance plénière le samedi 2 avril 2016. À cette occasion, le Conseil régional des Jeunes a remis à Valérie Pécresse, présidente de la Région Île-de-France, une contribution sur les JOP 2024.

Le Conseil régional des Jeunes apporte sa pierre à l'organisation de la candidature de Paris et sa région aux JOP 2024

En vue de la préparation de la candidature aux JOP 2024, les jeunes du CRJ ont formulé une multitude de propositions sur l’accès aux personnes en situation de handicap, sur la transformation de la Région Île-de-France, le sport, la culture et le patrimoine, et sur leurs préoccupations environnementales. Voici une sélection non exhaustive de leurs propositions…

Communication

  • Exploiter un média comme YouTube en nouant des accords avec des « Youtubeurs » pour rendre attrayant le sport et les Jeux olympiques et paralympiques.
  • Utiliser des événements mobilisateurs comme Solidays et Rock en Seine et les mettre aux couleurs de la candidature Paris 2024.
  • Mettre les Jeux en avant dans les gares franciliennes, notamment celles des villes qui sont susceptibles d’accueillir des épreuves.
  • Organiser des animations dans les lycées pour sensibiliser la candidature de Paris aux JOP 2024 auprès des lycéens.

L’accès aux personnes en situation de handicap

  • Rendre accessibles les rames de RER comme c’est le cas pour le train le « Francilien ».
  • Développer le transport à la demande.

Transformation de la Région

  • Faire du village olympique un vaste éco-quartier à l’issue de la compétition.
  • Implanter dans ce nouveau quartier des commerces et des start-up.

Préoccupation environnementale

  • Utiliser de manière systématique des éco-matériaux.
  • Créer des espaces verts avec des réservoirs d’eau naturels permettant de récupérer l’eau de pluie et d’arroser la végétation sans surconsommer d’eau.
  • Promouvoir les produits locaux.
  • Mettre en place des systèmes de récupération d’énergie comme la géothermie.
  • Intégrer les énergies renouvelables dans le design du mobilier urbain.
  • Inventer des espaces spécifiques au co-voiturage.