20 septembre 2017

Jardins ouverts 2017 : Manger local en Île-de-France

Manger local est un acte éco-citoyen qui s’inscrit dans une logique de diminution du nombre d’intermédiaires entre consommateur et producteur. À l’occasion de Jardins ouverts, découvrez les initiatives de différents potagers, acteurs du circuit court.

Jardins ouverts : les acteurs du circuit court à l'honneur

Les Fermes de Gally (78) cultivent des fruits et légumes en terre, en bac, conteneurs et palettes. Animée par des agriculteurs et des jardiniers depuis 1746, cette entreprise familiale apporte depuis toujours ses produits et ses services à la ville toute proche et défend ainsi les principes du locavorisme. Les différentes fermes pédagogiques qu’elle gère ont aussi pour objectif de sensibiliser aux problématiques de l’agriculture urbaine à travers des activités pédagogiques auxquelles vous pourrez participer !

Vous pourrez également découvrir des produits locaux, certifiés biologiques, cultivés par les jardiniers Bérenger et Lukasz aux Jardins de Courances (91). Aux abords du parc du château, un potager a été complètement réaménagé par la châtelaine Valentine de Ganay. Un large éventail de fruits, légumes, fleurs comestibles et plantes aromatiques s’épanouit sur ces 2,8 hectares clos de murs.

Dans l’esprit du locavorisme, le Jardin d’agronomie tropicale a développé aux portes de Paris, à l’extrémité du bois de Vincennes, un projet de micro-ferme maraîchère : V’île fertile (75). À la fois lieu de production alimentaire et de pédagogie, V’île fertile se donne notamment pour mission de valoriser les déchets organiques urbains. Venez vous initier au travail de la ferme et devenez acteurs du « manger local » !

Du potager au patrimoine culinaire

Le patrimoine culinaire francilien est riche de multiples terroirs et savoir-faire. De nombreux produits témoignent de cette diversité et de cette excellence. Certains, un temps oubliés, sont aujourd’hui redécouverts par des artisans passionnés. D’autres, dont la renommée dépasse les frontières de la Région, sont devenus des emblèmes nationaux.

Le cresson, aussi appelé or vert, est consommé depuis le XIe siècle et servit, dit-on, à rassasier le roi Saint Louis lorsqu’il arriva à Vernon, en Normandie, pour la première fois. Aujourd’hui, la cressiculture est essentiellement localisée en Essonne où elle représente près d’un tiers de la production française. C’est à Méréville que Serge Barberon et sa famille se sont fait connaître auprès de grands chefs pour leur cresson biologique. Depuis 1979, ils cultivent leur exploitation traditionnellement, pieds et mains dans l’eau. À l’occasion de Jardins ouverts, la famille Barberon ouvrira les portes de sa cressonnière pour vous présenter leur métier.

Ce n’est pas dans l’eau mais sous terre qu’est cultivée une autre variété typique de l’Île-de-France : le champignon. Située en plein cœur des Yvelines, sur d’anciennes carrières de pierre de taille, la champignonnière « des Carrières » est l’une des dernières exploitations du genre. L’exploitation tenue par la famille Moioli s’étend sur 1.500 m² de caves souterraines aux abords du Parc naturel régional du Vexin. Les producteurs vous feront découvrir la culture des fameux champignons de Paris, mais aussi des pleurotes et des lentins du chêne (ou shiitake).

Le CERVIA (Centre régional de valorisation et d'innovation agricole et alimentaire)organisme associé à la Région Île-de-France, se consacre depuis dix ans au maintien de l’agriculture francilienne et soutient les activités des entreprises alimentaires du territoire. Sa mission est de construire un projet régional porté par l’ensemble des acteurs de la filière alimentaire.  

 

Retrouvez tout le programme de Jardins ouverts !