27 septembre 2017

Jardins ouverts 2017 : La biodiversité au Domaine de la Grange-la-Prévôté

L’histoire du Domaine de la Grange-la-Prévôté (77) remonte au Moyen Âge. Son propriétaire le plus célèbre fut  le maréchal d’Empire Jean-Baptiste Bernadotte, devenu roi de Suède. Le Domaine et son potager sont désormais gérés par la ville de Savigny-le-Temple. Morgan Conq, maire adjoint au développement soutenable et à l'Agenda 21, explique les enjeux environnementaux, sociaux mais aussi culturels du Domaine.

Quelles sont les missions du Domaine de la Grange-la-Prévôté ?

Propriété de la Ville de Savigny-le-Temple, le domaine en est d'abord la mairie annexe et y accueille les cérémonies officielles dans un château rénové, et un parc de 13 hectares, dont un potager d'un hectare. Son patrimoine horticole permet de développer un programme complet de sensibilisation à l'environnement et de jardinage au naturel décliné pour tous les publics, au domaine et en dehors, en accompagnant notamment la création de jardins partagés.

Plus particulièrement, pourriez-vous nous présenter les actions mises en place en faveur de la biodiversité et de la préservation des variétés de plantes cultivées d’Île-de-France ?

La Ville met en œuvre un programme de préservation et de mise en valeur de la biodiversité cultivée d'Île-de-France, avec plusieurs partenaires. L'action de recensement a abouti à la création de la base de données des ressources génétiques d'Île-de-France, destinée à un large public (accessible depuis www.savigny-le-temple.fr/ma-ville/domaine-grange-prevote). La conservation de graines et de plants se développe dans le jardin, dans le pavillon d'accueil et le verger de la ferme du Coulevrain, au sud de la ville. La valorisation est multiple : pédagogique, économique, sociale et environnementale, avec une grande partie du potager gérée par un chantier d'insertion, en permaculture. Le jardin est conçu de manière à mettre en scène la biodiversité cultivée dans différents espaces. L'objectif est à présent de créer un réseau régional de maintenance de variétés.

Le Domaine est également un site patrimonial et un lieu de culture, pourriez-vous nous en dire plus sur cet aspect ?

Créé au XIVe siècle, il a été racheté par le Maréchal Jean-Baptiste Bernadotte, futur roi de Suède. Des salons retracent son histoire. Des expositions, concerts et animations en rythment l'année. Les expositions sont souvent liées à un thème environnemental comme « la Nuit au potager », par Fabrice Verrier, qui sera visible du 30 septembre au 5 novembre 2017, et destinée à être itinérante.

Dans le cadre de Jardins ouverts, vous programmez des animations culturelles en lien avec le potager, pouvez-vous nous en parler ?

Nous avons conçu un programme éclectique, gratuit et pour toute la famille :

  • Samedi : visite de l'exposition et du jardin avec les stagiaires de la formation permaculture et variétés franciliennes, atelier artistique-botanique avec le service arts visuels de Grand Paris Sud ;
  • Dimanche : visite guidée du jardin, dégustation des fruits et légumes du potager et du verger par des recettes des élèves du lycée hôtelier A. Carême de Savigny-le-Temple, tests de dégustation de pommes du verger, atelier de confection d'instruments à partir de carottes et d'objets recyclés, promenades en calèches et à la fin, concert à partir des objets confectionnés. Les pique-niques sont possibles.

Nous souhaitons ainsi resserrer les liens entre le public et les fruits et légumes afin d'inciter à une alimentation équilibrée, locale et de proximité.

 

Retrouvez tout le programme de Jardins ouverts