Production ciné-TV soutenue : « Illusions perdues » en salles

du Mercredi 20 octobre au Samedi 20 novembre 2021

Sortie ce 20 octobre 2021, une adaptation aidée très soignée du roman de Balzac qui narre l'ascension et la chute de l'idéaliste Rubempré dans le Paris d'il y a 200 ans. La preuve aussi que les classiques restent actuels.

Près de 200 productions ciné-TV aidées chaque année

La Région soutient la création et l'emploi dans le secteur ciné-TV à travers, chaque année :

► Les aides à la production sont remboursables dès que l'œuvre est rentabilisée.

Illusions perdues

La Région semble s'être fait une spécialité de soutenir les adaptations de Balzac sur grand écran en 2021.

Après Eugénie Grandet, de Marc Dugain, sorti le 29 septembre 2021, voici Illusions perdues, de Xavier Giannoli, à voir depuis ce 20 octobre 2021.

Ce film démontre que le roman phare de Balzac a des résonnances toujours actuelles : se déroulant il y a 200 ans, à une époque qui a vu naître le journalisme moderne, il décrit les ambitions, mais aussi le cynisme et les trahisons qui mènent le plus sûrement au succès.

Illusions perdues n'avait jusqu'alors jamais été adapté au cinéma. Et il ne l'avait été qu'une seule fois à la télévision, en 1966 avec Yves Rénier.

Une comédie humaine où tout s'achète et se vend

Le héros d'Illusions perdues est Lucien de Rubempré (Benjamin Voisin), un jeune poète idéaliste qui quitte Angoulême pour Paris, où il rêve de devenir écrivain à succès.

Avec ses nouveaux amis Lousteau (Vincent Lacoste) et Nathan (Xavier Dolan) en particulier, le jeune homme va découvrir les coulisses d'un monde dominé par la loi du profit et les faux-semblants. Une comédie humaine où tout s’achète et se vend, la littérature comme la presse, la politique comme les sentiments, les réputations comme les âmes.

Il va aimer, souffrir et... survivre à ses illusions.

Le personnage joué par Xavier Dolan plus ambivalent que celui du roman

3e film de Xavier Giannoli soutenu par la Région

Avant Illusions perdues, la Région a soutenu  :

  • L'Apparition, sorti en février 2018,
  • Une aventure, sorti en août 2005.

Pour éviter au film d'être trop didactique, Xavier Giannoli a conservé l'incarnation du vice qu'est Lousteau dans le roman, mais il a fait disparaître le personnage du vertueux D’Arthez, écrivain qui préfère à la compromission une vie difficile consacrée au travail. Il a en revanche redessiné le personnage de Nathan, joué par le cinéaste Xavier Dolan, pour le rendre plus ambivalent et moins dénué de scrupules qu'il ne l'est dans le roman.

Au-delà, Xavier Giannoli signe là un film très soigné à tous les niveaux, du scénario à la mise en scène en passant par la distribution, qui réunit notamment Cécile de France, Jeanne Balibar, Gérard Depardieu et Jean-François Stévenin. 

Une œuvre que le cinéaste a pensée pendant près de 20 ans et pour laquelle il a eu besoin de consulter des spécialistes de Balzac. Lesquels l'ont d'ailleurs encouragé, pour mieux être dans l'esprit balzacien, à prendre des libertés avec le texte d'origine.

 

En Ile-de-France

Informations pratiques

Adresse

au cinéma

France

Durée : 2h30

Aide régionale (Fonds de soutien et bonus) : 490.000 euros (à Curiosa Films)

Tarification

Payant