Production ciné-TV soutenue : « Haute Couture » en salles

du mercredi 10 novembre au vendredi 10 décembre 2021

Sorti ce 10 novembre 2021, un film aidé par la Région qui rend hommage au savoir-faire des couturières qui donnent vie aux vêtements portés par les top models lors des défilés. Avec Nathalie Baye et Lyna Khoudri.

Près de 200 productions ciné-TV aidées chaque année

La Région soutient la création et l'emploi dans le secteur ciné-TV à travers, chaque année :

► Les aides à la production sont remboursables dès que l'œuvre est rentabilisée.

Haute Couture

De même qu'elle avait soutenu son premier film, Papa Was Not a Rolling Stone (sorti en octobre 2014), la Région a accordé son aide au second long métrage de Sylvie Ohayon, Haute Couture, à voir en salles depuis ce 10 novembre 2021.

Émancipation sociale

Les 2 films ont un autre point commun : comme Papa Was Not a Rolling Stone, que Sylvie Ohayon avait adapté de son propre roman, Haute Couture met en scène une jeune femme décidée à s’émanciper de son milieu social.

L'histoire : première d’atelier au sein de la maison Dior, Esther (Nathalie Baye) vit mal l'approche de la retraite. C'est alors qu'elle se fait voler son sac dans le métro. Puis que sa voleuse, Jade (Lyna Khoudri), prise de remords, décide de le lui rapporter. Esther est séduite malgré elle par l’audace de la jeune fille et convaincue qu’elle a un don. Elle lui propose d’intégrer les ateliers Dior comme apprentie et de lui transmettre son métier de couturière...

Un décor magnifié

Le film se veut un hommage au savoir-faire des petites mains qui assemblent et donnent vie aux robes de la haute couture. Pour mieux rendre la magie de leur travail, le décor est d'ailleurs magnifié, éloigné de la réalité : l'atelier recréé pour le tournage est orné de dorures et de moulures, et les lumières y sont douces alors que le travail minutieux des couturières en nécessite de plus intenses.

Haute Couture démontre aussi, selon Sylvie Ohayon, que « la France est foncièrement une terre de bienveillance où tout est possible, grâce à l’école de la République, et où on peut s’en sortir avec des diplômes ».

À noter que la robe qui sert de fil rouge vient de la maison Dior et a pour nom Francis Poulenc. Justine Vivien, qui a travaillé sur cette création en 2013, a fait profiter de ses conseils à l'équipe de Haute Couture.

Un film avec aussi Pascale Arbillot, Claude Perron, Soumaye Bocoum et Clotilde Courau.

 

En Ile-de-France

Informations pratiques

Adresse

au cinéma

France

Durée : 1h41

Aide régionale (Fonds de soutien) : 222.000 euros (aux Films du 24)

Tarification

Payant