8 avril 2016

Hausse du budget régional culturel en faveur de la création

Avec une hausse du budget régional culturel de 6,6 %, l’exécutif régional entend confirmer son soutien à la croissance économique du secteur tout entier.

Un budget régional culturel en hausse

Budget en augmentation de 6,6 %, investissements en hausse de 83,7 % par rapport à 2015, volonté d’améliorer l’accès des Franciliens à la culture et de soutenir davantage la création, crédits en augmentation notamment pour le Fonds régional d’art contemporain (Frac) et l’Orchestre national d’Île-de-France, nouveaux dispositifs en faveur de l’émergence des Jeunes talents… Le budget 2016 traduit aussi la volonté de la Région de soutenir un secteur économique essentiel en Île-de-France qui participe également à renforcer la cohésion sociale, avec un budget régional culturel qui se veut au service du secteur et des Franciliens.

Les dépenses de fonctionnement sont maintenues à un niveau à hauteur de 53 millions d’euros, mais maîtrisées grâce à un effort financier de 16 %. Ces dépenses comprennent le soutien à la création et à la diffusion des arts de la scène et de la rue, des arts plastiques, des arts numériques, du livre et de la lecture, du cinéma, et englobent aussi la mise en place de nouveaux dispositifs, tel que le soutien à l’éducation artistique des lycéens ou au Fonds régional des talents émergents (FoRTE) qui accompagne les projets de jeunes artistes. 


Un budget régional culturel renforcé pour que tous les Franciliens aient accès à la culture

Afin de permettre un meilleur accès à la culture de tous les Franciliens, notamment ceux vivant en grande couronne, plusieurs initiatives seront mises en place : création de nouveaux lieux, mise en accès public des collections du Fonds régional d’art contemporain, installation de boîtes à livres au sein de gares franciliennes… Et pour soutenir le secteur, les créateurs et les professionnels, des Cafés Musicaux labellisés « Jeunes talents d’Île-de-France » seront développés et une plateforme régionale de financement participatif de projets culturels (« L’Île des Chances ») sera créée, tandis que des lieux de répétition et des ateliers d’artistes seront multipliés.

L’éducation artistique et culturelle n’est pas en reste, avec des aides aux lycées et aux établissements d’éducation artistique, comme les conservatoires.

 

Les chiffres mentionnés ci-dessus sont établis à partir du budget exécuté de 2015.