12 octobre 2016

Haïti : 50.000 euros d'aide d'urgence pour les populations victimes de l'ouragan Matthew

50.000 euros d'aide d'urgence pour les populations victimes de l'ouragan Matthew
Crédit photo : RonnyK_Pixabay

La Région a décidé d'apporter une aide d'urgence à l'ONG ACTED, afin de permettre notamment la remise en état d'un réseau d'adduction d'eau.

50.000 euros au profit de l'ONG ACTED 

Suite au bilan dramatique du passage de l'ouragan Matthew, Valérie Pécresse, présidente de la Région Île-de-France, a décidé que la Région allait apporter un soutien à la population d'Haïti dans le cadre de son Fonds d'intervention d'urgence pour agir au plus vite face à toute situation de crise humanitaire. La Commission permanente réunie ce 12 octobre 2016 a voté une aide d'urgence de 50.000 euros au profit de l'ONG ACTED (Agence d'aide à la coopération technique et au développement). À cette occasion, Valérie Pécresse a annoncé que la Région s'engagera aussi dans le processus de reconstruction et qu'elle étudiera les demandes des ONG.

Une aide d'urgence cruciale pour Haïti

Cette aide d'urgence permettra à l'ONG ACTED, présente en Haïti depuis 2004, de reconstruire un grand nombre d'habitations et de remettre en état le réseau d'adduction d'eau de la ville de Jérémie, entièrement détruit. Présente sur les zones côtières du Sud et de la Grand'Anse, l'ONG participe déjà aux travaux de déblaiement et distribue des articles de première nécessité aux victimes.

La Région répond ainsi, avec un effet immédiat, aux besoins des populations affectées par l'ouragan Matthew (classé catégorie 4 sur l'échelle Saffir-Simpson qui compte 5 échelons), qui s'est abattu les 3 et 4 octobre 2016 sur le sud-ouest d'Haïti et a fait plus de 1.000 morts. Avec des rafales soufflant à 230 km/h, il a provoqué d'importantes inondations, détruit de vastes surfaces agricoles et lourdement endommagé des habitations. Plus de 60.000 personnes ont été évacuées et 1,5 millions de personnes ont besoin d'assistance, selon le bureau de coordination des affaires humanitaires de l'ONU (situation au 9 octobre 2016). L'accès des équipes de secours aux zones sinistrées, de même que les risques d'épidémie (75 cas de choléra déjà recensés au 9 octobre 2016), laissent présager un bilan encore plus lourd.

La Région Île-de-France réaffirme sa solidarité envers le peuple haïtien et toutes les populations victimes de crise humanitaire ; ainsi que son soutien à toutes les équipes de secours déployées pour répondre aux besoins d'urgence.