23 juin 2015

Guy Drut : « Une haie après l’autre »

Été 2015, le médaillé olympique Guy Drut est à nouveau sur la ligne de départ, pour une autre course d’obstacles, tout aussi difficile : la candidature de Paris pour accueillir les Jeux de 2024.

Guy Drut au Comité international olympique

Guy Drut siège désormais au sein du Comité international olympique (CIO). L’homme a derrière lui une carrière impressionnante, qui l’a conduit jusqu’au gouvernement. Des succès, des épreuves. Mais un engagement et une volonté de gagner toujours au rendez-vous. Avec, à l’esprit, la volonté de ne pas brûler les étapes. Ainsi, en décembre 2014 dernier, alors que des voix s’élèvent de plus en plus nombreuses pour porter la candidature de Paris pour les Jeux olympiques et paralympiques de 2024, il tempère : « Une haie après l’autre, et là il faut prendre du temps pour bien étudier et (…) offrir la meilleure candidature possible. »

Un projet qui fait l'unanimité

En avril 2015, Guy Drut est au micro d’Yves Calvi, sur RTL : « Vous savez, vingt ans de Parlement et vingt ans de Comité international olympique, cela m’amène à être un peu lucide et réaliste. (…) Il ne suffit pas de crier : “Les Jeux, les Jeux, les Jeux”. Encore faut-il y aller, persuader, convaincre les membres (du CIO) les uns après les autres de la fiabilité du dossier qui est présenté. » Rassurant, il souligne que « ce projet n’est pas clivant, il fait l’unanimité ».
 
Contrairement à sa course de 1976, Guy Drut sait qu’un bon départ ne suffira pas. Mais, plus que d’autres, il mesure qu’il s’agit d’un moment clé où le moindre faux pas peut être lourd de conséquences. Sur le site francsjeux.com, il a ainsi tenu à rappeler avec force que « Paris 2024 doit être un projet sportif et non pas politique ». Et de plaider pour que cette candidature, y compris son annonce, soit clairement placée « dans un cadre olympique ». « Ne l’oublions pas, c’est avant tout aux membres du CIO que nous voulons parler. »