Publié le 24 août 2021
Mis à jour le

Formations sanitaires et sociales : quelles aides financières pour qui ?

FSS-classeurs

Crédit photo : Marie Genel / Picturetank

Les formations sanitaires et sociales vous intéressent ? Découvrez les possibilités de financement de votre formation proposées par la Région Île-de-France.

Une bourse régionale pour les étudiants en formations sanitaires et sociales

Avis d'imposition

Pour la rentrée 2022, c’est l’avis d’imposition 2021, sur les revenus 2020 qui est pris en compte. Vous pouvez consulter les plafonds de revenus et les montants de bourse correspondants dans le règlement, ou réaliser une simulation.

La bourse régionale s'adresse aux élèves et étudiants admis en formations dans un établissement dont la formation est agréée par la Région Île-de-France. Son attribution est conditionnée par les revenus de la famille ou de l'étudiant.

Qui peut bénéficier d'une bourse régionale ?

Pour être éligible, l'étudiant doit :

  • Être inscrit :

► Dans une formation paramédicale et maïeutique :

  • Ambulancier (niveau 3)
  • Aide-soignant (niveau 4)
  • Auxiliaire de puériculture (niveau 4)
  • Psychomotricien (niveau 5)
  • Formation en soins infirmiers (niveau 6)
  • Ergothérapeute (niveau 6)
  • Puéricultrice (niveau 6)
  • Infirmier de bloc opératoire (niveau 6)
  • Manipulateur d’électroradiologie médicale (niveau 6)
  • Masseur-kinésithérapeute (niveau 7)
  • Infirmier anesthésiste (niveau 7)
  • Cadre de santé (niveau 7)
  • Sage-femme (niveau 7)

    ► OU dans une formation sociale :

    • Accompagnant éducatif et social (niveau 3)
    • Moniteur-éducateur (niveau 4)
    • Technicien de l’intervention sociale et familiale(niveau 4) 
    • Assistant de service social (niveau 6)
    • Éducateur spécialisé (niveau 6)
    • Éducateur techniques spécialisé (niveau 6)
    • Éducateur de jeunes enfants (niveau 6)
    • Conseiller en économie sociale et familiale (niveau 6)
    • Être de nationalité française ou ressortissant d'une pays de l'Union européenne ou étranger en situation régulière en France depuis le 1er janvier de l'année de début du cycle de formation,
    • Être étudiant ou élève en formation initiale en cursus complet,
    • Aucune condition d'âge n'est requise.
    • Suivre une formation à temps plein. Une exception est à noter pour les titulaires des Bac ASSP et SAPAT ainsi que les titulaires d’un CAP « Accompagnant éducatif de la petite enfance » qui peuvent bénéficier du financement régional même s’ils ont des dispenses de formation.

    Sont concernés :

    • Les étudiants en formation initiale.
    • Les bénéficiaires de l'Allocation de solidarité spécifique (ASS).
    • Les demandeurs d'emploi non indemnisés.
    • Les bénéficiaires du RSA socle majoré.

    Comment faire pour bénéficier d'une bourse régionale ?

    Pour déposer sa demande de bourse, l'étudiant doit se connecter à la plateforme d'inscription.

    L'étudiant doit disposer du matricule de l'établissement de formation dans lequel il effectue sa formation pour l'année scolaire considérée.

    Il doit se créer un identifiant qui doit comporter entre 6 et 16 caractères alphanumériques et être différent chaque année.

    Bien choisir son identifiant ! Pour ne pas oublier son identifiant, il est important d'en choisir un facile à mémoriser. Une fois choisi, il ne peut plus être modifié.

    Autres aides régionales

    Cumuler plusieurs aides ?

    Vous êtes autorisé à cumuler la bourse régionale avec :

    • L'allocation de l'Agence de l'outre-mer pour la mobilité (LADOM),
    • Les gratifications et indemnités de stage perçues lors de la formation.

    Bourse régionale pour l'installation des étudiants en maïeutique et kinésithérapie

    Les étudiants en avant-dernière année d’étude de kinésithérapie ou de maïeutique scolarisés en Île-de-France peuvent bénéficier d'une bourse en contrepartie d'une installation dans un territoire carencé en offre de soins à l’issue de leurs études.

    La Région accompagne l’étudiant durant ses 2 dernières années d’étude par le versement d’une bourse d’un montant maximum de 8.400 euros/an cumulable avec les bourses d’étude et les fonds d’aide à caractère social. 

    Pour déposer votre dossier, rendez-vous sur mesdemarches.iledefrance.fr.

    L'accompagnement financier de la scolarité par la Région

    La Région Île-de-France participe aux frais de scolarité des formations sanitaires et sociales en versant une subvention aux établissements. Cette participation, qui dépend du statut et du parcours scolaire et/ou professionnel des étudiants, permet de réduire le coût d'une formation.

    Sont éligibles au financement :

    Le statut est considéré à l’entrée en formation et vaut pour toute la durée de la formation.

    • Les jeunes de moins de 26 ans en poursuite d’études sans interruption (y compris ceux ayant un contrat de travail étudiant),
    • Les jeunes de moins de 26 ans avec interruption de scolarité de moins de 2 ans avant le démarrage de la formation,
    • Les jeunes dont le service civique s’est achevé dans un délai d’un an avant l’entrée en formation,
    • Les demandeurs d’emploi (catégories A et B), inscrits à Pôle emploi depuis 6 mois au minimum à l’entrée en formation, dont le coût de formation n’est pas pris en charge par Pôle emploi,
    • Les bénéficiaires d’un PEC (Parcours Emploi Compétences),
    • Les bénéficiaires du RSA (Revenu de Solidarité Active),
    • Les passerelles post bac quand les étudiants relèvent des critères d’éligibilité régionaux mentionnés ci-dessus,
    • Les apprenants entrant en formation sans diplôme, titre ou certification et inscrits sur un parcours de formation complet en formation aide-soignant, auxiliaire de puériculture ou ambulancier relevant du SPRF (Service Public Régional de Formation) sont éligibles.

    Ne peuvent prétendre à ce financement :

    Le statut est considéré à l’entrée en formation et vaut pour toute la durée de la formation.

    • Les agents publics (y compris en disponibilité),
    • Les salariés du secteur privé,
    • Toute personne ayant bénéficié d’une prise en charge partielle par Transitions Pro,
    • Les abandons de formation intervenus dans le mois suivant l’entrée en formation,
    • Les apprentis,
    • Les personnes en validation des acquis de l’expérience (VAE),
    • Les médecins et les sages-femmes diplômés à l’étranger.

    En cas de non-éligibilité à la prise en charge des coûts de formation par la Région, le futur étudiant ou élève doit trouver les modalités de financement de son parcours de formation avant de démarrer celui-ci (financement employeur, Pôle emploi, Transitions pro ou autres).

    Pour toute information sur les droits au financement régional, rapprochez-vous des établissements de formation qui appliqueront les critères régionaux à votre situation et détermineront de votre possible éligibilité.

    Formations sanitaires et sociales : quelles aides financières, pour qui ?