Force Femmes : « Nous accompagnons jusqu’à la création effective de l’entreprise »

Véronique Saubot est présidente d'une association qui aide les femmes de plus de 45 ans dans leurs démarches de recherche d’emploi ou de création d’activité, et qui organise Les Journées de la création, du 6 au 8 novembre. Interview.

Quels principaux obstacles rencontrent les femmes désireuses de se lancer dans l’entrepreneuriat ?
Véronique Saubot :
Contrairement aux hommes, les femmes ont une vie professionnelle moins linéaire. Elles sont davantage à temps partiel, ont des contrats de courte durée et parfois prennent des congés parentaux. Ce parcours a une incidence sur le regard qu’elles portent sur elles-mêmes. Les femmes ne se sentent pas légitimes à créer leur propre entreprise. L’absence de réseau, qu’elles n’ont pas toujours pris le temps de constituer, représente un autre obstacle, tout comme souvent leur difficulté à parler d’argent.

Quels outils proposez-vous aux femmes pour les aider à surmonter ces obstacles ?
V.S. : L’accompagnement est essentiel pour tout créateur d’entreprise, homme ou femme. L’association les aide d’abord à dépasser le tout premier frein, celui du manque de confiance en soi. Chacune est suivie individuellement par l’un de nos 800 référents bénévoles, autant de chefs d’entreprise bienveillants qui les amènent à oser. Cet accompagnement, gratuit, dure en moyenne 12 mois, jusqu’à la création effective de l’entreprise. En parallèle, nous proposons une centaine d’ateliers collectifs.

Quels bénéfices les femmes retirent-elles de votre action ?
V.S. :
Force Femmes leur permet de se former. À l’image des Journées de la création, que nous organisons sur 3 jours, l’accompagnement s’articule en 3 étapes. La première concerne la réflexion à la création d’entreprise. L’occasion, par exemple, de tester la viabilité de son idée et de créer son réseau. La deuxième porte sur le montage de projet. Dans ce cadre, nous abordons les questions de choix de stratégie et de statut juridique. Enfin, nous terminons par le développement de l’entreprise, via notamment la relation commerciale et la communication sur les réseaux sociaux. Notons que le taux de survie des entreprises accompagnées par notre association atteint, au bout de 3 ans, 65%.

De quelle manière la Région Île-de-France soutient-elle l’action de Force Femmes ?
V.S. :
Nos Journées de la création sont organisées au siège du Conseil régional et, avec l’aide de la Région, nous avons le projet d’ouvrir une nouvelle antenne régionale, dans l’est de l’Île-de-France, afin d’accompagner davantage de femmes.

Photo : Véronique Saubot © Force Femmes