3 juillet 2019

Fonds FoRTE : le regard de 3 artistes émergents lauréats

forte-lauréat-brochure
Crédit photo : Hervé Boutet

Lors de la 2de session d'attribution du Fonds régional pour les talents émergents, en juin 2019, 42 jeunes artistes ont reçu le soutien de la Région pour leurs projets en arts plastiques, cinéma et audiovisuel, musique ou spectacle vivant. Rencontre avec 3 d'entre eux.

En France, 1 artiste sur 2 est Francilien. Parce qu'un 1er projet est souvent difficile à mettre en place, la Région vient en aide aux jeunes créateurs qui ont un projet prometteur en arts plastiques, cinéma et audiovisuel, musique ou spectacle vivant. En 2018, elle a lancé à leur intention le Fonds régional pour les talents émergents (FoRTE). En clair, elle leur accorde une bourse pouvant aller jusqu’à 2.500 euros par mois pendant 10 mois, ainsi qu’un accompagnement par une structure professionnelle.

Le 19 juin 2019, au cours de la 2de session d'attribution de FoRTE, 42 lauréats ont été désignés par un jury de professionnels. 3 d'entre eux témoignent.

« La subvention FoRTE me permettra d’exposer mon travail et de faire évoluer mon art »

lauréate-forte-marieclaire

« Je me considère comme une "miraculeuse". Je travaille depuis longtemps avec la Cité internationale des arts. Mon projet se situe dans la continuité de mes recherches sur le syncrétisme. Je mets en valeur un objet inspiré de mes origines créoles, comme des pierres de monnaie de chiffres ou de lettres, en y associant des sculptures et des vêtures composites. L’idée est de poser des indices pour le regardeur, afin qu’il comprenne l’œuvre par lui-même. Ces objets étaient déjà activés d’une certaine manière, et je souhaite les activer différemment par mon art. Mon but est surtout de définir le féminin. Mais j’aborde aussi la poésie, la spiritualité, l’économie, l’actualité, les traditions et l’Histoire. La subvention FoRTE me permettra d’exposer mon travail, de développer mes recherches et ainsi faire évoluer mon art. Je me construis aussi mon propre réseau de contacts, ce qui est vital dans mon métier. Cette aide financière montre que la Région s’implique vraiment dans notre parcours, et surtout qu’elle nous accompagne sur le long terme. »
Marie-Claire Messouma Manlanbien, plasticienne, Jardins Privés

« La Région me permet une recherche artistique qui me ressemble et une mise en scène aboutie »

lauréat-forte-charly

« Je m’inspire de l’actualité de ces 5 dernières années, notamment de la manière dont certains jeunes deviennent radicaux. À travers ma pièce de théâtre Sous l'orme, je souhaite illustrer ce nouveau type de nihilisme qui se fait sentir à notre époque. Je fais comprendre et je tente de rendre compte au public de la manière dont un jeune se radicalise. Grâce au théâtre des Quartiers d’Ivry avec lequel je travaille, j’ai écrit le monologue d’un jeune homme de ses doutes jusqu’à son passage à l’acte. Je veux illustrer ce trou dans l’être. Il faut que le public comprenne que c’est une possibilité pour certaines personnes désespérées. Je veux rendre intelligible la radicalisation. La subvention FoRTE est une grande opportunité pour moi. Je suis déjà très honoré qu’on ait lu mon travail et qu’il ait été apprécié. Grâce à cette aide, je peux créer mon spectacle, en prenant mon temps et en pensant à chaque détail. La Région m’offre la possibilité d’une recherche artistique qui me ressemble, et d’une mise en scène aboutie. »
Charly Breton, auteur et metteur en scène, Sous l’orme

« Cet appui de la Région est une grande chance pour le spectacle vivant »

lauréate-forte-faustine

« Les systèmes politiques m’ont toujours fascinée. Écrire une pièce de théâtre sur la rhétorique politique était donc pour moi une évidence. J’ai mélangé réalité et fiction autour de l’histoire vraie de Jon Gnarr. Cet humoriste islandais qui a formé un parti satirique afin de parodier les partis politiques islandais. Il a d’ailleurs réussi à gagner des élections municipales. Le langage est une arme et un outil pour ceux qui savent s’en servir. C’est ce que tente d’illustrer cette pièce de théâtre et ses 6 comédiens. Je travaille depuis plus de 1 an avec la Compagnie toujours après minuit et c’est grâce à eux que j’ai découvert le dispositif FoRTE. La subvention me permet de réaliser mon projet de bout en bout, dans un cadre professionnel. Il existe peu d’aides pour les premières créations des jeunes artistes. Cette aide rend une réelle égalité des chances, et offre l’opportunité à des novices comme moi de créer dans des conditions optimales. C’est une grande chance pour le spectacle vivant que d’avoir cet appui de la Région. »
Faustine Noguès, auteur et metteur en scène, Surprise parti