Les fonds européens structurels et d’investissement en Île-de-France pour 2014-2020

Via trois fonds européens, l'Union européenne contribue à la mise en œuvre de projets concrets en Île-de-France. Ces fonds poursuivent les objectifs de la stratégie Europe 2020 pour une croissance intelligente, durable et inclusive à l’échelle des régions et des territoires.

Drapeaux européens flottant devant le parlement

Trois fonds européens structurels et d’investissement peuvent être mobilisés

Le Fonds européen de développement régional (FEDER) vise notamment à soutenir la recherche et l’innovation, la compétitivité et la mutation vers une économie à faible teneur en carbone.

Montant : 185 millions d'euros.

Le Fonds social européen (FSE) a pour objet d’améliorer le niveau d'emploi par l’adaptation des travailleurs aux nouvelles compétences requises, la facilitation de l’accès des jeunes au monde du travail, la mise en œuvre d’actions de lutte contre la pauvreté et de soutien de l'inclusion sociale.  

Montant : 297 millions d'euros.

Le Fonds européen agricole pour le développement rural (FEADER) concourt au développement d'un secteur agricole plus équilibré d'un point de vue territorial et environnemental, plus respectueux du climat, plus compétitif et plus innovant, en appui des autres instruments de la politique agricole commune.

Montant : 58 millions d'euros.

En complément des crédits du FSE, des moyens seront attribués au titre de l’Initiative pour l’emploi des jeunes (IEJ) afin de répondre de manière ciblée à des situations de chômage massif des jeunes nécessitant une intervention rapide et renforcée. Pour l’Île-de-France, seul le département de la Seine-Saint-Denis répond aux critères d’éligibilité fixés aux niveaux national et communautaire.

Pour la période 2014-2020, la Région assurera la mise en œuvre de ces fonds dans le cadre d’un programme opérationnel régional FEDER- FSE et d’un programme de développement rural FEADER.

Parallèlement, les services de l’État auront la charge de l’exécution d’un programme opérationnel national FSE dédié à l’emploi et à l’inclusion, qui sera assurée pour l’essentiel à l’échelon déconcentré et déléguée pour moitié aux conseils généraux et aux organismes support des Plans locaux pour l’insertion et l’emploi (PLIE).

Montant : 375 millions d'euros.