Publié le 16 février 2022

Fonds d’investissement stratégique Île-de-France de 200 millions d’euros pour les PME-ETI

Crédit photo : iStock_ridvan_celik

Le premier Fonds d’investissement stratégique régional financera des entreprises freinées dans leur développement par la crise sanitaire. Il mobilisera des fonds publics et privés, et comprendra un volet accompagnement. Avec l'objectif de développer l’activité économique et l’emploi en Île-de-France.

À l’heure où la relance économique est amorcée, la Région Île-de-France est plus que jamais présente aux côtés des entreprises.

Elle met en place, sans passer par un dispositif de dette supplémentaire, le Fonds d’investissement stratégique Île-de-France à destination des petites et moyennes entreprises (PME) et des entreprises de taille intermédiaire (ETI). 

En clair, des entreprises qui constituent le cœur des bassins d’emploi de la région en représentant plus de 60% des emplois.

200 millions d'euros investis en fonds propres et quasi-fonds propres dans les PME et ETI

Doté de 200 millions d’euros, ce fonds a pour objectif d’investir en fonds propres et quasi-fonds propres dans une centaine d’entreprises dans les 5 ans à venir.

La moitié de ces apports en fonds propres sera réservée à des PME employant jusqu’à 20 salariés, qui n’ont généralement pas accès à ce type de financements.

Il répondra ainsi aux principales difficultés que rencontrent ces sociétés dont la dette brute a augmenté de plus de 10% depuis le début de la crise sanitaire : 

  • Renforcer leurs fonds propres pour investir afin de continuer à développer leur activité et à créer des emplois, 
  • Engager ou accélérer leur transformation digitale et écologique.

Des acteurs publics et privés engagés dans le Fonds d’investissement stratégique Île-de-France 

Ce Fonds d’investissement stratégique Île-de-France sera géré par UI Investissement, spécialiste du développement d’entreprises françaises non cotées.

Il mobilisera, autour de la Région, des capitaux publics et privés, provenant de l'État, d'acteurs institutionnels et de donneurs d’ordre tous actifs au sein du territoire régional.

De son côté, la Région investit 30 millions d’euros dans le premier tour de table fixé à 80 millions d’euros pour le premier semestre 2022. La levée de fonds se poursuivra jusqu’en 2023 pour atteindre les 200 millions d’euros.

Les premiers investissements auront lieu en 2022

Actuellement en phase de souscription, le Fonds d’investissement stratégique Île-de-France réalisera ses premiers investissements dès 2022, avec des tickets allant de 300.000 euros à plus de 5 millions d'euros en fonction de la taille et des besoins des entreprises.

Il interviendra prioritairement auprès d’entreprises stratégiques économiquement et ayant un fort impact pour la cohésion sociale et territoriale. Des sociétés saines, mais dont la croissance et les capacités d’investissement sont pénalisées par la crise et par un haut niveau d’endettement.

La procédure de candidature n’est pas ouverte à ce jour

Les modalités pratiques seront communiquées dès finalisation de la période de constitution du fonds.

Contact : aides.economiques@iledefrance.fr

Maintenir l'emploi et l’activité dans les territoires

Mais le Fonds d’investissement stratégique Île-de-France ne se contentera pas d’offrir de nouvelles capacités de financement à ses bénéficiaires. Il comporte aussi un volet accompagnement pour les soutenir lors des différentes phases de la mise en œuvre de leurs projets.

Des projets qui contribueront à la fois au maintien et au développement de l’activité et de l’emploi sur le territoire, et qui influenceront l’évolution de leur démarche sociale, environnementale et de gouvernance.

Une Région proche des entreprises de son territoire

L’économie francilienne a été la plus durement touchée par la crise sanitaire. Rapidement, la Région Île-de-France a été en mesure de mobiliser des moyens exceptionnels pour aider les entreprises à y faire face. Au total, près de 800 millions d’euros d’aides Covid-19 ont été mobilisés pour soutenir près de 500.000 entrepreneurs franciliens, soit 1 entreprise sur 2 aidée par la Région.