Stéphane Beaudet : « Une révolution des transports engagée en Île-de-France depuis huit mois »

Stéphane Beaudet, vice-président de la Région Île-de-France chargé des Transports, rappelle à Anne Hidalgo, maire de Paris, que la situation des transports en Île-de-France est le résultat du bilan de la gauche à la tête de la Région.

« Les usagers des transports en commun sont victimes de la dégradation des conditions de transports, héritage des 17 années de gestion socialiste. Il faut se rendre compte qu'aujourd'hui, l'âge moyen des trains et métros est de 30 ans !

Depuis huit mois, nous avons engagé une véritable révolution des transports, afin d'en améliorer la qualité et pour lutter contre la vétusté des infrastructures. Une partie importante des engagements de campagne de Valérie Pécresse, présidente de la Région Ile-de-France, ont d'ores et déjà été mis en œuvre.

Ainsi, nous avons été confrontés à une ardoise de 300 millions d'euros pour financer le passe Navigo unique, décidé par les amis de madame Hidalgo sans financement de la mesure. Sans l'accord conclu entre le gouvernement et Valérie Pécresse, celui-ci aurait augmenté de 15 euros par mois ! Nous avons aussi fait en sorte que les usagers soient indemnisés lorsque le service minimum n'était pas respecté. Ce fut notamment le cas en juin dernier à cause des grèves et des intempéries.

Nous avons également mis en œuvre un plan d'urgence “Matériel roulant” : ainsi, d'ici 2021, les trains de l'ensemble du réseau francilien seront modernisés. Ce sont plus de 700 nouvelles rames qui circuleront sur le réseau francilien dans les cinq prochaines années. Toutes les lignes de RER et Transilien, sans exception, sont concernées. Ces nouvelles rames offriront plus de confort, de fiabilité et de ponctualité aux usagers. Le gouvernement se félicite aujourd'hui de ces commandes alors que l'industrie du transport ferroviaire est en pleine crise.

En parallèle, nous avons engagé le « Très Grand Paris des mobilités », en votant plus de 1 milliard d'euros au prolongement d'Éole à l'Ouest.

Le plan “1.000 bus” a également été lancé. La Région et le Stif ont ainsi décidé de réaliser enfin le Grand Paris des bus et de permettre aux Franciliens, notamment de grande couronne, d'avoir un mode de transport alternatif à la voiture. Pour commencer, 30 millions d'euros seront investis dès 2017 pour renforcer l'offre existante et créer de nouvelles lignes. Une large concertation a eu lieu à notre initiative à ce sujet, contrairement à ce qu'a pu faire la Mairie de Paris avec le projet de voies sur berges de manière brutale.

Le Grand Paris des bus comprend un projet de nouveau réseau de bus pour Paris, qui fait l'objet d'une consultation proposée par le Stif en lien avec la Ville de Paris et la RATP entre le 19 septembre et le 30 novembre. Ce projet permettra d'adapter le réseau de bus aux évolutions urbaines, parce que le réseau parisien n'a pas évolué depuis les années 1950.

Parce que la sécurité est primordiale, il a également été décidé de renforcer la vidéoprotection dans les rames et les gares et de mettre en place un commandement unique des forces de sécurité par une police des transports disposant de compétences renforcées ainsi que des effectifs supplémentaires pour les services de sûreté de la SNCF et de la RATP.

Aujourd'hui, les transports en Île-de-France sont indignes des Franciliens et sont un frein à notre attractivité : ils sont vétustes et inconfortables. Nous voulons que le temps passé dans les transports ne soit plus subi, mais utile.

C'est pour cela que nous investissons dans le Wifi et la 3G/4G dans les gares et les trains, que nous facilitons la vie quotidienne des voyageurs grâce à la Smart Région (création du Smart Navigo, un passe mobilité numérique, universel et dématérialisé) mais aussi que nous facilitons l'accès aux gares via les parcs relais et le Plan vélo.

L'accessibilité des transports en commun est aussi l'une de nos priorités : nous allons proposer aux Franciliens en situation de handicap ou à mobilité réduite des itinéraires 100% accessibles. Nous travaillons d'ailleurs à la mise en place d'une application smartphone indiquant tous les trajets 100% accessibles dans les transports en commun d'Île-de-France.

Enfin, la réduction du temps de transports est également l'un de nos objectifs : c'est pour cela que nous encourageons le développement du télétravail à travers un soutien à la création d'espaces de coworking, notamment en milieu rural, avec l'objectif d'atteindre 1.000 tiers-lieux à l'horizon 2021 en Île-de-France. »

Stéphane Beaudet, vice-président de la Région Île-de-France chargé des Transports

Photo : © Hugues-Marie Duclos

Tags