Présentation des lauréats de l'appel à projets « Le numérique au service de la formation professionnelle »

Valérie Pécresse a présenté, ce 4 novembre, les porteurs de 19 projets innovants et ambitieux en matière de formation qui seront développés avec le soutien de la Région.

Valérie Pécresse, présidente de la Région Île-de-France, a présenté ce 4 novembre les lauréats de l'appel à projets « Le numérique au service de la formation professionnelle », en présence des porteurs de projet.

Cet appel à projets, qui a bénéficié de plus de 2,6 M€ de subventions de la Région, a pour but d'explorer et de saisir les opportunités que peuvent apporter l'usage et les innovations numériques dans le champ de l'accompagnement des publics et de la formation des demandeurs d'emplois.

Au total, 119 candidatures ont été déposées et 19 projets ont été sélectionnés qui recouvrent des projets innovants et ambitieux et dont le montant total des projets est de 5,6 M€.

Parmi les lauréats, Drones & Good qui s'investit dans l'accompagnement éducatif et social d'adolescents en difficultés, crée la première école régionale professionnalisante de pilotage de drones, afin d'aider des personnes en situation de chômage de longue durée à s'insérer sur le marché de l'emploi dans un secteur d'avenir. La Région financera ce projet à hauteur de 152.000 €. Drones & Good propose ainsi une formation complète qui prépare au pilotage de drones civils dans le cadre d'activité professionnelle de prise de vue, d'observation et de toutes missions sur le territoire français utilisant un aéronef téléguidé.

En parallèle, l'association LePoleS, a présenté un projet intitulé « l'école du web des quartiers populaires ». Il s'agit d'un cursus intensif d'apprentissage de plusieurs langues informatiques et de construction d'un programme dont l'objectif est de coder un site Web dans sa totalité. La Région financera ce projet à hauteur de 200.000 €.

Les universités sont aussi représentées dans ce projet, comme celle de Cergy (95), qui a présenté un programme d'accès à des formations courtes et diplômantes, que la Région financera à hauteur de 196.000 €. Les deux diplômes universitaires en question appliquent de nouvelles modalités pédagogiques (classe inversée, enseignement et évaluation par les pairs, recherche individuelle, projets personnels accompagnés) et permettent d'acquérir de nouvelles compétences technologiques (fabrication numérique, modélisation, informatique, électronique) et des savoir-faire plus traditionnels (couture, arts graphiques, travail du bois).

Photo : © Patrick Gaillardin/Picturetank

 

Tags