Une politique régionale du livre pour tous les territoires

La rédaction
Une aide accrue à la création littéraire, une intensification du soutien économique au secteur, le développement des projets en grande couronne… La Région recentre ses efforts pour une politique du livre plus ambitieuse au bénéfice de tous les Franciliens et de tous les territoires.

Photo : librairie à Suresnes © Région Île-de-France

L’Île-de-France est une grande librairie ! On compterait près de 44.000 auteurs dans la région, tandis que plus de la moitié des maisons d’édition françaises (57%)  sont implantées en Île-de-France. Le territoire compte également près de 500 librairies indépendantes, 990 bibliothèques, et 142 manifestations littéraires y sont organisées chaque année.

Dans ce cadre, l’intervention régionale est essentielle pour soutenir ce secteur, première marche d’accès au savoir et à la culture, pour les enfants comme pour les adultes. Ainsi depuis 2006, ce sont plus de 200 projets en moyenne qui ont été soutenus chaque année.

Le nouvel exécutif a organisé ces derniers mois des rencontres avec les acteurs du secteur du Livre, afin d’améliorer ses politiques publiques pour l’ensemble de la chaîne de création et de diffusion. Le résultat de ces rencontres, c’est une intervention en faveur du livre plus ambitieuse et plus simple.

« Leçons de littérature » dans les lycées

Le développement des projets sur les territoires est un objectif essentiel de cette politique régionale du livre : les aides seront désormais plus importantes pour les zones géographiques carencées en infrastructures, notamment en grande couronne.

L’installation de boîtes à livres dans les gares répond également à cette ambition : construite en partenariat avec les bibliothèques locales, cette initiative répond à la volonté de s’adresser à tous les publics sur tous les territoires franciliens, et de placer le livre partout où il n’est pas. Une quinzaine de gares serviront de lieux d’expérimentation en 2017, avant un déploiement plus large en 2018.

Une attention plus forte sera portée à la création tout d’abord, avec une clarification du dispositif des résidences d’écrivains, afin d’aider les auteurs à trouver de nouveaux lieux sur les territoires franciliens.A la demande des auteurs, une nouvelle action vise à mettre en place un programme de « leçons de littérature » dans les lycées, en lien avec les bibliothèques et les librairies, pour sensibiliser les élèves à la littérature. . Une action qui renforce la dynamique lancée par le Prix littéraire des lycéens, la Quinzaine de la librairie, la dotation de bons d’achat de livres pour les jeunes…  Le soutien à la dimension économique du livre s’intensifie : actions en faveur des projets éditoriaux exceptionnels, promotion des éditeurs indépendants, mais aussi aide à la création et à la rénovation des librairies indépendantes…

 

Tags