Une nouvelle convention avec Pôle emploi pour accélérer le retour à l’emploi des chômeurs

Afin de favoriser les synergies entre Pôle emploi et le Conseil régional et accélérer le retour à l’emploi des chômeurs en Île-de-France, Valérie Pécresse entend renégocier le partenariat qui existe entre les deux institutions.
Pour télécharger le rapport tel qu'il a été soumis au vote, cliquer ici.
Pour télécharger la délibération, cliquer ici.

« Les Régions peuvent être les acteurs du retour à l’emploi. » C'est ce que confiait aux Échos le 1er février Valérie Pécresse, qui refuse de se résigner à voir 100.000 emplois non pourvus en Île-de-France faute de personnels qualifiés, et dans le même temps, 700.000 demandeurs d’emploi auxquels on ne propose pas de formations adaptées aux besoins des entreprises. Pour y parvenir, la présidente du Conseil régional entend remettre à plat les rapports entre la Région Île-de-France et Pôle emploi. Un sujet porté à l'ordre du jour de la séance plénière de l’assemblée régionale des 18 et 19 février avec pour but de renforcer le partenariat entre les deux institutions.

Faciliter le partage de données

L’un des enjeux consiste notamment à développer l’échange de données entre Pôle emploi et la Région. La cheffe de l’exécutif francilien en est convaincue : « L’État ne peut plus confisquer des données qui pourraient être mieux exploitées par d’autres », en particulier, souligne-t-elle, « à l’époque de l’open data ». « On a besoin d’une exploitation plus fine de ces informations pour réussir la mise en relation entre les demandeurs d’emploi et les entreprises », affirmait-elle aux Échos. Le Conseil régional demande ainsi une mise à disposition de la Région du fichier de données individuelles anonymisées des demandeurs de Pôle emploi pour faciliter leur mise en relation avec les entreprises et leur proposer des services innovants et des formations adaptées aux besoins des bassins d’emploi. Ainsi, Pôle emploi n’aura plus le monopole sur le retour à l’emploi et les demandeurs bénéficieront aussi d’autres voies complémentaires.

Regrouper les compétences en matière de formation

Outre l’échange de données, il est question de mieux partager la connaissance des besoins en recrutement et en compétences sur le territoire, ce qui implique d’ouvrir le débat sur la formation des demandeurs d’emplois. « Aujourd’hui, les formations collectives sont du ressort de la Région, les formations individuelles de celui de Pôle emploi. Et il n’y a pas assez de connexions entre la carte des formations et les besoins des entreprises franciliennes. Je voudrais donc pouvoir exercer l’intégralité de la compétence formation professionnelle des chômeurs, que l’État n’en retienne pas une partie, et mieux adapter les formations aux besoins du territoire », a plaidé Valérie Pécresse. 

La présidente de la Région Île-de-France demande également le raccourcissement des délais de prescription de formation des demandeurs d’emploi avec l’objectif de le ramener à un mois après l’inscription à Pôle emploi, contre plus de deux mois aujourd’hui : il s’agit donc de diviser cette durée par deux. Si la Région doit devenir seule responsable de la définition de l’intégralité de l’offre de formation régionale pour les demandeurs d’emplois, Pôle emploi doit également pleinement jouer son rôle sur l’apprentissage en s’impliquant davantage dans l’orientation et le placement des jeunes demandeurs d’emploi dans les filières en apprentissage qui affichent d’importants débouchés professionnels.

Tags

Portrait

Ancien dirigeant du CAC40, Guillaume Poitrinal est désigné président du Conseil stratégique pour l’attractivité et l’emploi, structure voulue par Valérie Pécresse et dont la mission sera de conseiller la Région dans ses politiques en faveur du développement économique.

Décision du conseil régional

Quelques semaines après son élection à la tête de la Région, Valérie Pécresse met en place le Conseil stratégique pour l’attractivité et l’emploi, conformément à ses engagements tenus pendant la campagne électorale.

Lu dans la presse

Le mardi 2 février, Valérie Pécresse rencontrait le Premier ministre lors d’un séminaire des présidents de Région consacré à l’emploi, à la formation et au développement économique. Auparavant, la présidente de la Région Île-de-France présentait ses propositions dans une interview accordée au quotidien « Les Échos ».

Brève

Inscriptions ouvertes jusqu'au 22 février pour une formation intensive et gratuite à l'entrepreneuriat conçue spécialement pour les jeunes non diplômés.