La rédaction

Navigo : 3 euros d’augmentation pour de meilleurs transports

Le passe Navigo passera de 70 à 73 euros le 1er août. À quoi cela servira-t-il ? Essentiellement à acquérir de nouveaux trains qui rendront le réseau plus régulier et plus confortable, et renforceront la sécurité dans les bus et les gares routières, mais aussi à déployer 1.000 bus dans toute la région.

Après la signature d’un protocole d’accord avec le gouvernement pour assurer le financement pérenne du passe Navigo unique, Valérie Pécresse, présidente de la Région et du Stif (syndicat des transports d’Île-de-France), a détaillé à quoi serviraient précisément les 3 euros que les usagers paieront en plus à partir du 1er août 2016.

Des trains neufs ou rénovés sur toutes les lignes d’ici 2021

En tout, ce seront 708 nouvelles rames qui circuleront sur le réseau francilien d’ici 2021. Toutes les lignes de RER et Transilien, sans exception, sont concernées.

L’expérience le montre : des trains neufs, c’est une meilleure régularité. Le déploiement de nouveaux trains « Francilien » sur la ligne H a ainsi permis d’augmenter considérablement la régularité des trains et de faire en sorte que les horaires soient désormais respectés. Ce temps gagné, c’est autant de confort en plus pour les voyageurs. De plus, les nouvelles générations de trains (type Regio2N) offrent 30% de places en plus : de 3.120 places dont 1.746 assises contre 2.358 places dont 1.608 assises pour les rames du RER D par exemple.

Plus de confort et de sécurité sur le réseau

Tous les trains circulant dans notre région offriront enfin les standards modernes de confort : climatisation, panneaux vidéo pour l’information des voyageurs, rames connectées en flux continu grâce à la 4 G, prises pour recharger les téléphones et tablettes numériques. Une fois connectés, le voyage dans les RER et dans sur les lignes de Transilien pourra devenir « utile ». La vidéoprotection sera étendue à tous les bus d’ici fin 2017, ainsi que les 70 gares routières. De plus, 140 nouveaux agents de sécurité et 100 agents de médiation seront déployés sur le réseau francilien.

 

Un plan 1.000 bus pour la petite et la grande couronne

Dès cette année, un plan d’investissement de 30 millions d’euros doit permettre de créer de nouvelles lignes et d’en renforcer d’autres, ou encore d’améliorer les parcours en accord avec les autres collectivités territoriales et les besoins des territoires.

Quelques exemples en petite et en grande couronne :
- À Cergy-Pontoise (95) : le renforcement et restructuration des lignes 34 Sud, 49, Conflans-Liesse,
- Dans le Haut Val-d’Oise (95) : la desserte des nouvelles ZAC,
- Sur la plaine de Versailles (78) : la desserte du nouveau quartier des Hauts du moulin à Villepreux,
- Dans le Val d'Orge (91) : renfort de la ligne DM16 assurant la desserte de St Michel-sur-Orge,
- Dans les Hauts-de-Seine : le renforcement de la ligne 258 à Nanterre – Rueil,
- Renforcement de la desserte des bois de Boulogne et de Vincennes.

Le Grand Paris des bus sera également l’occasion de mettre en service de nouveaux matériels roulants plus respectueux de l’environnement, (hybrides, tout électrique), visant le déploiement massif de bus écologiques en Île-de-France.

Tags