Labellisation des Domaines d'intérêt majeur de la Région Île-de-France

La Région a labellisé, ce 15 décembre, ses nouveaux DIM. Une étape importante du processus qui vise à faire de l'Île-de-France la 1re Région scientifique en Europe.

La Région Île-de-France a adopté ce 15 décembre la labellisation de ses nouveaux Domaines d'intérêt majeur (DIM) pour la période 2017-2020.

Cette labellisation fait suite à un appel à projets qui avait pour objectif d'identifier les sujets en émergence et susceptibles de générer des innovations. L'Île-de-France cherche ainsi à accroître le rayonnement scientifique des laboratoires franciliens et leur attractivité pour les chercheurs et enseignants-chercheurs étrangers mais aussi, plus globalement, l'attractivité du territoire francilien aux fins de développement économique, notamment en facilitant le transfert des savoirs et des technologies.

À l'issue d'un processus de sélection d'expertise scientifique, le Conseil scientifique régional a proposé de retenir les neuf projets suivants :

  • Math'innov, qui vise à soutenir les mathématiques fondamentales mais aussi leurs applications dans tous les secteurs où il y a un potentiel de rupture important (notamment industrie, énergie, santé/médecine, télécommunications) ;
  • Matériaux anciens et patrimoniaux (DIM MAP) Réseau intégrant les acteurs économiques et sociaux du monde du patrimoine et de sa valorisation, qui vise à étudier des collections des patrimoines culturels et naturels, afin de comprendre l'histoire des matériaux (origine, restauration, usages culturels/politiques/symboliques, conservation...) ;
  • Science et Ingénierie en Région Île-de-France pour les Technologies Quantiques (SIRTEQ), qui trouvent des applications dans les mécanismes biologiques, les GPS, la sécurisation des transferts des données; le DIM apportera la structuration nécessaire à la participation francilienne au projet européen en préparation sur les technologies quantiques ;
  • Islam en Île-de-France : histoire, culture et société, qui intègrera 2 projets complémentaires : Les islamismes en Île-de-France - tensions territoriales et luttes idéologiques au cœur de la République ; Le patrimoine manuscrit philosophique arabe et syriaque en Île-de-France et ailleurs : trésors à découvrir et circuits de diffusion (PhASIF) ;
  • Astrophysique et conditions d'apparition de la vie (ACAV+), qui réunit des compétences multiples (physique, chimie, instrumentation, calcul, ...) autour d'enjeux tels que l'exploration du système solaire, la formation des étoiles, l'évolution de l'univers ;
  • Ruptures en sciences des solides poreux (DIM Poreux), portant sur l'étude des matériaux poreux et leurs applications, notamment dans les énergies renouvelables, les sciences environnementales et la sécurité, la santé et les biotechnologies ;
  • Thérapie génique – Accélérer le développement de la thérapie génique et conforter, à l'aune de la médecine personnalisée, le rang qu'elle occupe parmi les stratégies thérapeutiques les plus innovantes et prometteuses ;
  • One Health : un monde, une seule santé (1Health)  Soutenir la recherche et le développement de la communauté francilienne dans le domaine de l'infectiologie, en se fondant sur la triade Santé environnementale, Santé humaine et Santé animale, domaines indissociables compte tenu de leurs étroites interactions ;
  • Empowering Life sCiences with Innovative Technologies – ELICIT (Technologies innovantes pour les sciences de la vie), qui vise à soutenir des projets de recherche interdisciplinaires correspondant notamment à la création de technologies de rupture pour la biologie.

Le Conseil scientifique propose également d'accompagner en tant que DIM émergents sur une période de deux ans quatre autres projets de très grande qualité scientifique et représentant des enjeux sociétaux mais dont la structuration n'est pour l'instant pas suffisamment aboutie.

Il s'agit des projets suivants :

  • Sciences du texte et connaissances nouvelles, dont la première pierre est le Projet de recherche sur l'attribution d'auteur (PRADA) ;
  • Qualité de l'air, Impacts sanitaires et Innovations technologiques et politiques (QI2) ;
  • Longévité et vieillissement ;
  • Réseau Francilien en Sciences Informatiques (RFSI).

La labellisation de ces domaines d'intérêt majeur (DIM) est une étape importante du processus engagé visant à rendre à l'Île-de-France son rang de première Région scientifique en Europe et ainsi promouvoir l'image d'un territoire de référence, performant et engagé.

Un nouvel appel à projet DIM sera à nouveau lancé dans deux ans pour permettre d'examiner les projets qui n'auraient pas été retenus ou qui n'étaient pas encore mûrs.

Valérie Pécresse a installé en juin dernier le nouveau Conseil scientifique régional. Présidée par Philippe Gillet, géophysicien et géologue, cette instance réunit des chercheurs de plusieurs disciplines : physiciens, chimistes, mathématiciens, politologues, philosophes, astrophysiciens... Choisis pour leurs parcours scientifiques d'exception et leur expérience internationale, ils apportent un regard pluridisciplinaire sur l'ensemble des domaines de l'action régionale présentant une dimension scientifique ou technologique. Le rôle du Conseil scientifique régional est de donner un avis sur la pertinence scientifique des politiques régionales de développement, de la recherche et de l'innovation.

Photo: à Guyancourt © Jean-Lionel Dias/Picturetank

Tags