La rédaction

L’Île-de-France veut séduire l’Agence européenne du médicament

Dans la perspective du déménagement du gendarme européen du médicament actuellement installé à Londres, Valérie Pécresse et plusieurs autres élus franciliens ont défendu, ce 12 avril, son implantation sur le site de Paris-Villejuif (94).
Mise à jour 20 avr 2017
La France va finalement proposer la candidature de Lille pour accueillir l'Agence européenne du médicament. Huit villes françaises s'étaient portées candidates au niveau national : Paris Sud-Villejuif, Lens-Liévin, Lille, Lyon, Montpellier, Nice, Strasbourg et Toulouse.

Opération séduction ce 12 avril pour les élus franciliens. Valérie Pécresse, présidente de la Région, Anne Hidalgo, maire de Paris, Patrick Ollier, président de la Métropole, Christian Favier, président du Conseil départemental du Val-de-Marne, ainsi que Franck Le Bohellec, maire de Villejuif, vont présenter leur dossier de candidature afin d’attirer en Île-de-France l’Agence européenne du médicament (AEM), actuellement installée à Londres et qui s’apprête à quitter la capitale britannique. Alors que 21 États sont déjà en lice, il s’agit de promouvoir les atouts du site Paris-Villejuif (94). Cinq principaux points vont être mis en avant :
Les scientifiques se mobilisent
Dans une tribune publiée ce 12 avril dans Les Échos, les présidents des grandes universités de sciences et de médecine d'Île-de-France, l'AP-HP et Medicen soutiennent la candidature de Paris-Sud Villejuif. « Ce partenariat s'inscrirait pleinement dans la stratégie de coopération avec les acteurs académiques », affirment les scientifiques.

Lire la tribune dans la fenêtre ci-dessous :
  • Une connectivité exceptionnelle au cœur d’un futur nœud majeur du réseau de transport francilien : Paris-Villejuif sera doté à terme d’un pôle de transport multimodal desservi entre autres par les lignes 14 et 15 du métro Grand Paris Express. Le site est d’ores et déjà relié au RER B et à la ligne 7 du métro de même qu’au réseau autoroutier (A6 et A86) ;
  • Un cadre de vie adapté aux besoins des salariés de l’AEM et de leurs familles ; 
  • Un environnement international qui correspond à l’identité de l’AEM ;
  • Un site au cœur de l’écosystème de santé le plus dense d’Europe : Villejuif porte l’ambition d’un campus urbain de vocation internationale centré sur la recherche et l’innovation dans le domaine de la santé et des biotechnologies ;
  • Un accompagnement dédié à l’implantation de l’AEM et un site spécialement conçu en fonction de ses besoins.

L’AEM est un organe décentralisé de l’Union européenne dont la principale mission est la supervision avant mise sur le marché des médicaments à usage humain et vétérinaire. Elle compte environ 900 membres et attire les grandes industries pharmaceutiques, aujourd’hui implantées en masse dans la capitale britannique.

Photo : © freestocks.org-flickr

Tags