Grande consultation en ligne: donnez votre avis sur le « Grand Paris des bus »

La rédaction
Améliorer le quotidien des près de 2 millions de Franciliens qui prennent le bus en Île-de-France chaque jour. Valérie Pécresse, la présidente de la Région Île-de-France, vient de lancer un ambitieux programme baptisé « Grand Paris des bus ».
Chiffres clés :
- plus de 1.500 bus en circulation dans Paris
- 59 lignes intra-muros
- 37 lignes entre Paris et la petite couronne ou les aéroports
- 1,1 million de voyages par jour sur les lignes de bus parisiennes
- 1,9 million d’usagers du bus par jour en Île-de-France (soit autant que le métro)

Ce plan prévoit notamment l’acquisition de 1.000 nouveaux bus d’ici 3 ans ainsi qu’une profonde refonte du réseau des lignes existantes. Pour coller au plus près des besoins des usagers, elle a souhaité y associer les Franciliens à travers une grande consultation en ligne lancée ce lundi 19 septembre par le Syndicat des transports d’Île-de-France et ouverte jusqu'au 5 novembre pour la petite et grande couronne et jusqu'au 30 novembre pour Paris. Les usagers pourront également s'exprimer au cours de quatre grandes réunions publiques qui se tiendront dans les prochains mois.

Seulement 29% des Franciliens utilisent le bus. « Il y a donc un vrai potentiel et les enjeux, en termes économiques, sociaux et environnementaux sont immenses. Ce qui est ambitieux c’est qu’on s’autorise à tout : changer les tracés, augmenter les fréquences, ouvrir des lignes, réduire les correspondances… », assure Valérie Pécresse dans Le Parisien.

Si la concertation permettra d’élaborer le plan de bataille, plusieurs pistes sont d’ores et déjà lancées afin d’améliorer rapidement et significativement l’offre existante.
 

Mieux desservir la grande couronne

Afin d’offrir la mobilité à tous les Franciliens, les réseaux de la grandes couronne seront renforcés dans les secteurs de Versailles (78), Poissy (78), Chelles (77) ou encore Étampes (91).

Le programme prévoit également l’amélioration des lignes à vocation régionale comme l’A14 Express entre Mantes (78) et La Défense (92) ou Torcy (77) - Créteil (94). D’autres pourraient être créées comme le Saclay (91) Express pour relier Paris ou la liaison Meaux (77) - Noisy-Champs (93).
 

Plus de bus le soir et en heures creuses et une meilleure sécurité

L’amélioration du service passe par une extension des horaires notamment en soirée et pendant les week-end mais aussi pendant les heures creuses.

Ces changements doivent s’accompagner d’un renforcement de la sécurité. D’ici la fin 2017, la totalité des bus franciliens en matériel de vidéo-protection.
 

Rénover le réseau parisien

C’est l’un des grand chantier du plan.  Rénover un réseau quasiment figé depuis 1946 soit 70 ans et qui ne répond plus forcément à la réalité démographique ni aux circulations actuelles. À titre d’exemple, 100 bus empruntent la rue de Rivoli (1er) en heure de pointe avec un taux de remplissage de 20% alors qu’au même moment l’avenue Marceau (16) est desservie par une seule ligne (la 92) avec des bus remplis à plus de 108%. De nouvelles liaisons entre quartiers doivent être créées et la desserte des communes limitrophes améliorée comme celle des bois de Boulogne et de Vincennes.
 

Des bus propres et confortables

Ce plan d’amélioration des réseaux de bus vise également à accélérer la mise en service de véhicules plus respectueux de l’environnement, à travers la poursuite et l’accélération de la transition énergétique du parc de matériel roulant. Il permettra également d’optimiser l’information aux voyageurs et d’améliorer le confort à l’intérieur des véhicules tout en y développant des services innovants.

Tags