Fermeture des voies sur berges : la Région souhaite que Paris sursoie à sa décision

En rendant un avis défavorable sur le projet de la mairie de Paris, le commissaire enquêteur a rejoint la position de la Région Île-de-France.

Le commissaire enquêteur a rendu un avis défavorable sur le projet de fermeture des voies sur berges rive droite à Paris. Il relève que cette fermeture aura un impact non seulement sur le centre de Paris, mais aussi sur les arrondissements périphériques et sur la banlieue. Cet avis rejoint la position de la Région et doit être entendu.

La Région avait alerté sur le fait que cette voie était une infrastructure d'intérêt régional, avec une circulation comparable à celle d'une route nationale et que les effets du report de circulation risquaient d'être très pénalisants en matière de pollution et d'embouteillage, particulièrement sur le Val-de-Marne et la Seine-et-Marne, dont les axes routiers sont déjà saturés.

Elle se réjouit de voir que le commissaire enquêteur partage ce point de vue. Un tel projet ne peut se traiter sans une étroite concertation entre Paris et sa banlieue, au risque d'accroître les fractures territoriales et sociales de l'Île-de-France. Le temps de la concertation avec les Franciliens doit être pris, avec une enquête publique sur un périmètre régional, afin que ce projet puisse être réexaminé et accompagné de mesures compensatoires (parkings aux portes de Paris, protections phoniques, solutions alternatives de transport...) qui le rende acceptable pour tous. La Région souhaite que la mairie de Paris sursoie à sa décision, en attendant un nouveau projet qui réponde aux inquiétudes des Parisiens et des habitants de la petite et grande couronne.

Photo : © DR

Tags