Cure de jouvence pour les transports franciliens

La rédaction
Afin de lutter contre la vétusté des transports en Île-de-France, Valérie Pécresse a souhaité la mise en circulation de 708 trains neufs ou rénovés d’ici à 2021. 158 d'entre eux sont déjà en service.

« La situation est dramatique. Les RER et Transilien (...) sont sales, vétustes, inadaptés à la fréquentation actuelle. » Valérie Pécresse ne mâchait pas ses mots en 2016 lorsqu’elle évoquait, dans une interview au Parisien, l’état des transports franciliens. Afin de répondre à l’attente des usagers, la présidente de la Région a donc lancé un programme de modernisation sans précédent avec la mise en circulation d'ici à 2021 de 708 rames nouvelles ou rénovées.

Un plan à 10 milliards d'euros

Une cure de jouvence estimée à 10 milliards d’euros et qui prévoit entre autres la rénovation de 135 rames rien que pour le RER D. « Nous voulons transformer un voyage, souvent subi et source de stress, en du temps utile. Et un train neuf, c’est plus de confort et de places, mais aussi moins de pannes, et donc plus de ponctualité », souligne Valérie Pécresse. Depuis l'an dernier, 158 trains neufs ou rénovés ont été déployés. Sur le RER A, 100% des rames sont désormais à deux étages. Les lignes H et K ont été totalement pourvues de trains neufs tandis que les trains de la ligne U ont été entièrement rénovés. Enfin, ceux des lignes B, C, J et L sont progressivement dotés de matériels neufs ou rénovés. 

Tags