La culture au bénéfice de tous les Franciliens

François-Xavier Chauvet
Une offre culturelle renouvelée au bénéfice de tous les territoires et plus d’égalité entre les Franciliens. Valérie Pécresse, présidente de la Région Île-de-France, a présenté la nouvelle stratégie culturelle régionale, ce 13 septembre. L’Île-de-France abrite près de la moitié des artistes et des professionnels de la culture français. Élément incontournable de l’attractivité de notre territoire, la culture est également un poumon économique.

 

Un budget en hausse

Près de 90 millions d’euros sont consacrés à la culture en 2016, soit une hausse de près de 6,7% par rapport à 2015. L’objectif affiché par la présidente est d’augmenter le budget culture de 20% d’ici la fin de son mandat, en 2021.

 

La culture pour tous et au bénéfice de tous

Les politiques régionales vont être rééquilibrées afin de garantir plus d’égalité entre les territoires « au-delà du périphérique » jusque dans les zones rurales notamment, qui sont sous-dotées en termes d’infrastructures et d’offre culturelles, et ce au profit de tous les Franciliens.

 

Faire des lycées la porte d’entrée de la culture

Culture et éducation doivent être de puissants remparts contre les extrêmes, plus que jamais aujourd’hui. Arts plastiques, musique, photographie, théâtre… il faut qu’à terme chaque lycée et CFA disposent d’une activité culturelle interne qui sera proposée via l’offre culturelle de la Région. Des actions sont mises en place pour implanter des activités culturelles et artistiques dans les lycées d’Île-de-France à travers l’intervention de professionnels en particulier dans les quartiers défavorisés et les zones rurales (Sud-Essonne, Sud-Yvelines, Seine-et-Marne, etc).

Exemples : 40.000 lycéens vont être sensibilisés au répertoire symphonique (en lien avec l’Orchestre national d’Île-de-France) et à l’art contemporain (en lien avec le Fonds régional d'art contemporain). Création de 200 ciné-clubs dans les lycées et CFA, contre 40 précédemment dans le cadre de l’ancien dispositif. Ils diffuseront prioritairement les films subventionnés par la Région. Plus de 200.000 lycéens sont concernés par cette mesure. Le Prix Littéraire des lycéens et apprentis sera pérennisé : chaque année ce ne sont pas moins de 1.200 élèves qui sont impliqués dans cette opération.

 

Une nouvelle offre culturelle de qualité

  • Dès 2017, lancement de l’opération « Avignon en Île-de-France ». En partenariat avec le Festival IN, une programmation de spectacles diffusés en avant-première en Île-de-France et en plein air ou dans des lieux insolites, prioritairement en grande couronne. Cette manifestation régionale sera proposée à l’occasion de la dernière semaine des vacances d’été. Objectif : permettre aux Franciliens, et en particulier à ceux qui ne partent pas en vacances, de pouvoir avoir accès à des spectacles de qualité.
  • Mise en place de boîtes à livres en priorité dans les gares.
  • Lancement d’un festival régional de cinéma de plein air.
  • Organisation d’un week-end « Jardins ouverts » en lien avec l’Agence des espaces verts (AEV).
  • Création d’un label « Patrimoine d’Île-de-France ».

 

Favoriser l’émergence de la (jeune) création francilienne

  • Création du Fonds régional des talents émergents (FoRTE) doté de 1 million d’euros, destiné à aider les projets de création de talents en voie de professionnalisation pour une durée de 6 mois à 2 ans.
  • Lancement du dispositif « Île des chances » : cette plateforme régionale de crowdfunding mettra en réseau créateurs et financeurs potentiels. Prioritairement destiné aux musiciens émergents, il vise à soutenir les projets culturels d’artistes exclus du système institutionnel de subvention et de soutien bancaire.
  • Organisation des « Tremplins rock lycéens » (TRL) dès 2017.
  • Développement des cafés musicaux « jeunes talents d’Île-de-France ». Objectifs : faire émerger de nouveaux talents et dynamiser la vie nocturne sur l’ensemble du territoire francilien sur le modèle de ce qui se fait à Barcelone. La Région prendra notamment en charge une partie du coût de l’insonorisation des cafés-bars.

 

Soutenir la filière des jeux vidéo et de la création numérique

  • Création d’une « Avance remboursable régionale créativité » dédiée aux nouveaux jeux mobiles et sociaux. Cette filière doit devenir l’un des axes majeurs du développement économique de notre région.
  • Développement du Campus des métiers et des qualifications spécialisées dans la création numérique, l’image et le son (75,92 et 93) et en particulier le développement de filières scénaristes.

 

Amplifier la politique de soutien au cinéma et à l’audiovisuel

  • L’Île-de-France est la première région pour le cinéma et l’audiovisuel. Avec un budget de 17 millions d’euros, l’exécutif régional entend maintenir ce leadership.
  • Création d’un dispositif d’aide exceptionnelle aux tournages de films français et étrangers, vecteur d’attractivité et de développement économique des territoires.

Photo : © Yoray Liberman/Picturetank

Tags