Budget 2016 : un budget de croissance et de relance de l'investissement

Le 8 avril, après trois jours de débats, les conseillers régionaux ont adopté le budget 2016. Un budget qui donne clairement la priorité aux investissements et qui marque un amaigrissement des dépenses de fonctionnement.

Au terme de trois jours de débats qui se sont déroulés les 6, 7 et 8 avril 2016, les élus régionaux ont adopté à une large majorité le budget 2016 de l'Île-de-France qui s'élève au total à 4,978 milliards d'euros (119 pour - LR, UDI, Modem, 86 contre - PS, FdG, EELV, FN, RCDE). Un budget de rupture qui s'attache à une présentation sincère, renonçant à la pratique des gels de crédits qui permettait d'afficher des montants très éloignés des dépenses réellement effectuées.

Des contraintes fortes

Le budget 2016, avant prise en compte du plan « 500.000 formations », est un budget de relance de l'investissement, avec une progression de 4.8% soit 74 millions d'euros, et d'amaigrissement du fonctionnement, en baisse de 5.4% soit 120 millions d'euros, qui se recentre sur les cœurs de compétences de la Région. Ce budget donne la priorité aux transports, au développement économique et à l'emploi, à l'éducation, à la culture, à la sécurité. Il a été construit dans un contexte budgétaire contraint du fait de la baisse de 140 millions d'euros des dotations de l'État. Sans oublier les enjeux du financement du passe Navigo unique, qui n'était pas assuré fin 2015. 

Comme l'audit financier réalisé par le cabinet Ernst&Young l'a par ailleurs montré, la solvabilité financière de la Région s'est fortement dégradée depuis 2010, notamment à cause d'un recours massif à l'emprunt. La dette a augmenté de 53% de 2010 à 2015. Sur cette même période, l'épargne brute de la Région a fondu de 23%, les dépenses de fonctionnement ont augmenté de 9% (soit 223 millions d'euros), alors que les recettes ralentissaient.

L'emprunt d'équilibre issu de la discussion budgétaire est égal à celui proposé par l'exécutif dans son projet de budget (-6% par rapport à 2015), signe de sa volonté de respecter les grands équilibres financiers.

Les grandes lignes du budget 2016

Transports

Budget global : 1,4 Md€

Investissement : 600 M€ (+9% par rapport à 2015)

Fonctionnement : 795,5 M€ (-6% par rapport à 2015)

Le budget 2016 consacré à l'investissement sur ce secteur affiche une hausse de 9% par rapport aux crédits affectés en 2015 afin de réaliser les projets tant attendus par les Franciliens, comme le T3 à Asnières, le T10 sur Antony-Clamart, la ligne 14, le pôle de Juvisy, la ligne 11, le T9, le tram-train Massy-Évry ou l'électrification toujours repoussée de la ligne P.

Le réseau routier sera à nouveau au cœur de la politique régionale de mobilité, afin de résorber les « points noirs », source de pollution et de frustration pour les Franciliens.

En fonctionnement, le budget des transports n'aura pas à assumer la charge insoutenable de 300 M€ que la majorité précédente lui avait fait porter s'agissant du financement du passe Navigo à tarif unique. Avec 795,5 millions d'euros d'autorisations d'engagement, les économies occasionnées par l'arrêt de la réduction de 75% du tarif des transports pour les étrangers en situation irrégulière financeront l'augmentation de la contribution de la Région au Stif. Celui-ci doit notamment lancer un grand plan de rénovation du matériel roulant.

Enseignement secondaire

Budget global : 666,7 M€

Investissement : 401,5 M€ (+5,5% par rapport à 2015)

Fonctionnement : 265,2 M€ (+0,6% par rapport à 2015)

S'agissant des lycées, le futur plan pluriannuel d'investissements tiendra compte de l'évolution des effectifs lycéens. L'investissement connaîtra une progression de plus de 6% par rapport à l'exécution 2015. L'augmentation du budget contribuera notamment à rétablir l'égalité des aides aux élèves dans le privé et le public, à améliorer l'accessibilité pour les élèves en situation de handicap, à lutter contre toute forme d'inégalités sociales ou encore à rénover de toute urgence le lycée de Ris-Orangis.
 

Enseignement supérieur et la recherche

Budget global : 139,1 M€

Investissement : 118,9 M€ (+38,6% par rapport à 2015)

Fonctionnement : 20,2 M€ (-19,9% par rapport à 2015)

Le budget atteint un niveau inégalé, à + 25% par rapport à l'exécution 2015. Le budget 2016 permettra, entre autres, de financer la bibliothèque du campus Condorcet, équipement de recherche en sciences humaines et sociales d'envergure européenne, de participer à l'opération de réinstallation de l'université Paris III de Censier à Picpus. Deux nouveaux dispositifs de bourse – le premier à l'intention des bacheliers boursiers ayant obtenu la mention Très Bien, pour compenser le désengagement de l'État en la matière, le deuxième pour aider les non-bacheliers à accéder à l'enseignement supérieur, via le diplôme d'accès aux études universitaires – seront créés, alors que le nombre de chaires d'excellence pour l'accueil des chercheurs étrangers doublera.

Culture

Budget global : 88,8 M€

Investissement : 32,4 M€ (+67% par rapport à 2015)

Fonctionnement : 56,4 M€ (-11,6% par rapport à 2015)

Pour rendre la culture accessible à tous les Franciliens, les investissements culturels sont en progression de 67% par rapport à l'exécution 2015. Le soutien au cinéma sera consolidé et l'ensemble des acteurs du secteur culturel bénéficieront d'un fonds permettant d'investir dans la modernisation des infrastructures : lieux de spectacle, patrimoine culturel francilien, équipement des troupes ou des orchestres. Avec une progression de 6,7% par rapport à 2015, l'année 2016 marquera ainsi la première étape de l'engagement d'augmenter de 20% les crédits alloués à la culture sur la durée de la mandature.
 

Développement économique, innovation, tourisme

Budget global : 161 M€

Investissement : 108,6 M€ (+5,8% par rapport à 2015)

Fonctionnement : 52,4 M€ (-10,6% par rapport à 2015)

Les crédits d'investissement du « développement économique » stricto sensu s'établiront à 108.6 M€. Un total de 1 000 micro-prêts pour la croissance des TPE seront ainsi attribués et distribués par les réseaux bancaires et la BPI sous garantie régionale pour un montant moyen de 25 000€, permettant de combler un manque dans l'offre actuelle de financement de ces entreprises. Le dispositif PM'Up de soutien aux PME/TPE est par ailleurs en cours de refonte (+8%), avec un examen au fil de l'eau et non deux fois par an, une ouverture à tous les acteurs économiques franciliens et un accent particulier sur les transitions écologique et numérique de nos PME. Enfin, des applications numériques seront disponibles pour faciliter la vie des Franciliens, dans l'emploi, la formation, le tourisme.
 

Apprentissage, Formation professionnelle, Emploi

Budget global : 712,4 M€

Investissement : 26 M€ (-15,6% par rapport à 2015)

Fonctionnement : 686,4 M€ (+4,6% par rapport à 2015)

S'agissant de la formation professionnelle, notamment des demandeurs d'emploi, de l'apprentissage et de l'emploi, la Région augmentera fortement son niveau d'accompagnement des demandeurs d'emploi et des jeunes en insertion. La Région a repris pleine compétence sur la formation individuelle des chômeurs et va tripler le nombre de formations collectives offertes. Le financement de l'apprentissage et celui des formations initiales dans le domaine sanitaire et social progressera notamment de 1,2% par rapport à l'exécution 2015. Un nouveau contrat de performance permettra une meilleure orientation des jeunes vers les formations offrant le plus de débouchés.


Sécurité

Budget global : 20,5 M€

Investissement : 18,8 M€ (+179,7% par rapport à 2015)

Fonctionnement : 1,7 M€ (-38,9% par rapport à 2015)

Le budget d'investissement de la politique régionale en matière de sécurité va tripler, afin que les Franciliens puissent se sentir davantage protégés : chez eux, grâce à l'aide à l'implantation et à l'équipement des forces de sécurité, dans la rue, dans les transports, dans les lycées ou les salles de spectacle. Ce budget traduit la mise en place du « bouclier de sécurité » adopté en début d'année.

 

Photos
Transports © Cyrus Cornut/Dolce Vita/Picturetank
Enseignement secondaire © Marie Genel/Picturetank
Culture © Morgan Fache

Développement économique, innovation, tourisme © Ludovic Le Couster/Picturetank
Enseignement supérieur et recherche © Julie Bourges/Picturetank
Apprentissage, formation professionnelle, emploi © Cyrus Cornut/Dolce Vita/Picturetank
Sécurité © Région Île-de-France

Tags