Stade nautique de Vaires-Torcy : un atout pour la candidature Paris 2024

L’île de loisirs de Seine-et-Marne, en pleine métamorphose, est l’un des sites retenus dans le cadre de la candidature de Paris pour les JO de 2024. Menée par Valérie Pécresse et le secrétaire d’Etat aux Sports, Thierry Braillard, une visite y a été organisée ce 30 juin avec la participation de l’équipe de Paris 2024 et de certains conseillers régionaux.

Un stade d’eau vive, un centre de formation et d’hébergement, un bassin d’entraînement et de compétition… Dans deux ans, l’île de loisirs de Vaires-Torcy (77) offrira les meilleurs équipements pour la pratique de haut niveau et de loisirs des sports nautiques. Si la candidature de Paris aux Jeux olympiques de 2024 est retenue, c’est sur ce site en pleine rénovation que se dérouleront les épreuves de canoë-kayak et d’aviron. La visite du futur « stade nautique d'Île-de-France », conçu par le cabinet d'architectes allemand Auer Weber, a été l’occasion, ce 30 juin, de soutenir une nouvelle fois la candidature de Paris et sa région et de valoriser un projet de territoire.

Sport de haut niveau et loisirs

« Ce n’est pas seulement un équipement pour le sport qui se regarde, c’est aussi un équipement pour le sport qui se pratique, pour les licenciés de la Fédération de canoë-kayak et d’aviron, les lycéens… », a insisté Valérie Pécresse, présidente de la Région Île-de-France. L’équipe de la candidature Paris 2024 a salué le travail effectué, notamment Tony Estanguet, triple champion olympique de canoë et co-président du Comité de candidature Paris 2024, qui espère « naviguer sur ce bassin dès 2018 ».

Un projet de territoire

Même si les Jeux olympiques sont dans toutes les têtes, à Vaires, on a également pensé aux Franciliens et au territoire : un pôle pour accueillir les sports de raquette et le fitness ont été prévus, un nouvel espace sera créé au sud de l’île afin d’accueillir les passionnés de planche à voile ou de paddle, et l’ensemble des équipements est bien sûr accessible pour favoriser la pratique handisport.

Un plan ambitieux de circulations douces complète le projet, avec la création d’un nouveau cheminement au nord qui permettra de faire le tour complet du lac, et de pistes cyclables reliant notamment Chelles à Torcy. « La Seine-et-Marne se retrouve au cœur d’un beau projet », a résumé Valérie Pécresse. La Région, aux côtés de l’État, a investi 75 millions d’euros pour réaménager l’île de loisirs de Vaires-Torcy, un chantier qui sera achevé au printemps 2018.

Pour plus d'infos sur l'aménagement de Vaires-Torcy, cliquer ici.

Photos : © Hugues-Marie Duclos

Tags