Viva Tech : huit start-up distinguées par la Région

Dans le cadre du grand rendez-vous des start-up innovantes – l'un des temps forts des Paris Region Smart Weeks –, la Région a désigné les start-up françaises et internationales ayant remporté ses défis. Présentation de ces lauréats qui bénéficieront d'un accompagnement.

Développer de nouveaux services innovants sur des thématiques clés pour les Franciliens. C'était l'objectif des 8 challenges d'open-innovation organisés par la Région Île-de-France à l'occasion du salon Viva Technology, qui s'est tenu du 15 au 17 juin à Paris. Pendant trois jours, 31 start-up françaises et internationales sont venues présenter leurs innovations devant un jury régional d'experts. Les 8 entreprises seléctionnées expérimenteront, en lien avec la Région, leurs solutions dans plusieurs domaines clés : tourisme, mobilité, éducation et lycées, agriculture, administration. Tour d'horizon...

  • CHALLENGE 1 : Comment donner en temps réel la durée des files d’attente devant les lieux touristiques, et améliorer l’expérience des visiteurs durant le temps d’attente?

La startup londonienne Interactive Rights Management (IRM), en partenariat avec Recreation (France), a mis au point une application digitale 3 en 1 qui propose à la fois indication du temps d’attente en temps réel, expérience ludique et visite interactive du lieu touristique. Une expérimentation sera menée avec le Comité régional du tourisme.
 

  • CHALLENGE 2 : Comment repenser les points d’accueil touristiques physiques à l’heure du touriste connecté, pour simplifier et améliorer l’accueil ?

La start-up parisienne PayInTech développe un bracelet connecté tourisme et loisirs. Objet tout-en-un et multifonctionnalités (paiement cashless, tickets musées, transports...), ce bracelet permettra aux touristes de bénéficier d’une expérience de voyage facilitée. Une expérimentation sera là aussi menée en partenariat Comité régional du tourisme.
 

  • CHALLENGE 3 : Créer une nouvelle expérience touristique à partir de la réalité augmentée et de la réalité virtuelle

La start-up londonienne Landmrk a mis au point une application smartphone qui permet au visiteur, en fonction de sa géolocalisation, de bénéficier de contenus audio, vidéo et en réalité augmentée qui enrichissent sa visite. L’objectif sera d’enrichir le nouveau site du Comité régional du tourisme, visitparisregion.com, avec les services de cette société reconnue à l’échelle internationale.
 

  • CHALLENGE 4 : Comment les bots et robots peuvent aider la Région à simplifier ses relations avec ses usagers,  clients, partenaires, entreprises ?

La start-up parisienne Clustaar, experte en intelligence artificielle et en traitement du langage naturel, a été choisie pour expérimenter un « chatbot » intelligent. « Chat » comme discussion en ligne et « bot » comme robot. Le chatbot, connu aussi sous le nom d'« agent conversationnel », est un logiciel programmé pour simuler une conversation en langage naturel. Il sera testé sur le nouveau site Internet de la Région pour améliorer la relation avec les Franciliens, et répondre à leur questions de manière immédiate avec un premier niveau de réponse adapté et qualifié.

  • CHALLENGE 5 : Comment améliorer l’orientation et l’insertion des jeunes grâce au Big Data ?

C’est la start-up Hello Charly, qui propose un coach personnel d’orientation par SMS ou Facebook, qui a été sélectionnée pour mener une expérimentation sur le nouveau portail de l’orientation de la Région, qui sortira en fin d’année 2017.
 

  • CHALLENGE 6 : Smart Agriculture : Comment rendre les bâtiments agricoles et les exploitations plus intelligents ?

BIOPIC, startup basée à Caen (Calvados), et spécialiste de la digitalisation des métiers agricoles, a été sélectionnée pour expérimenter son collier connecté auprès des éleveurs bovins franciliens. Cette expérimentation sera menée dans le cadre du futur Pacte agricole régional.
 

  • CHALLENGE 7 : Quel dispositif pour identifier l’état et mesurer l’affluence des pistes cyclables?

C’est la start-up parisienne Géovélo, fournisseur d’application GPS et calculateur d’itinéraire pour cyclistes qui a été sélectionnée pour mener une expérimentation sur un territoire en lien avec la Région et le Stif.
 

  • CHALLENGE 8 : Comment le téléphone portable et les objets connectés peuvent améliorer la sécurité à l’intérieur et aux abords des lycées ?

La start-up parisienne Surycat a été sélectionnée pour expérimenter une plateforme connectée d’alerte et d’organisation des secours en cas d’incident dans les lycées. La solution sera testée dans plusieurs lycées franciliens.

Photo : © Région Île-de-France

Tags