Les usagers des transports dédommagés suite aux grèves et aux intempéries

La rédaction
Suite aux mouvements sociaux et aux intempéries qui ont perturbé les transports en Île-de-France en mai et en juin, le Stif et SNCF Transilien ont pris la décision de dédommager jusqu’à 20 euros les usagers impactés, à la demande de Valérie Pécresse, présidente de la Région et du Stif.

Après des mois de mai et juin fortement perturbés dans les transports en commun en raison des grèves et des intempéries, le Stif (syndicat des transports d’Île-de-France) et SNCF Transilien ont annoncé ce 12 juillet la mise en place d’un dédommagement pour les usagers. SNCF Transilien prendra à sa charge le remboursement des voyageurs de toutes les lignes pour lesquelles le service minimum n’a pas été respecté durant la grève au moins une journée, à savoir les lignes B, D, E, H, P, R, U (entre Versailles et La Verrière) ainsi que le tramway T4. Le Stif dédommagera pour sa part les voyageurs des lignes N et C, fortement touchées par les inondations, les éboulements et les glissements de terrain.
 

20 euros de dédommagement

Un montant unique de 20 euros a été décidé pour les détenteurs d’un passe Navigo annuel ou mensuel actif en mai ou juin. Les abonnés Imagine R et Solidarité Mois pourront quant à eux recevoir respectivement 10,60 euros et 5 euros. Pour ce faire, il s’agira d’en faire la demande sur le site www.mondedommagement.transilien.com à partir du 27 juillet et jusqu’au 30 septembre. Il sera tenu compte pour effectuer le versement du lieu de résidence du demandeur ou, le cas échéant, de son lieu de travail. Au total, environ un million de personnes sont concernées par cette mesure. Pour Valérie Pécresse, présidente du Stif et de la Région, « c’est un message de respect qui est adressé aux voyageurs, à qui l’on doit une certaine qualité de service ».

Tags

Brève

Le chantier de la ligne la plus fréquentée d’Europe entraînera l’arrêt de la circulation entre ces deux stations du 23 juillet au 21 août inclus.

Article

Le passe Navigo passera de 70 à 73 euros le 1er août. À quoi cela servira-t-il ? Essentiellement à acquérir de nouveaux trains qui rendront le réseau plus régulier et plus confortable, et renforceront la sécurité dans les bus et les gares routières, mais aussi à déployer 1.000 bus dans toute la région.

Article

Dans une interview au « JDD », Valérie Pécresse a annoncé son intention de faire du passe Navigo un véritable couteau-suisse de la mobilité en Île-de-France. Elle a par ailleurs annoncé la fin du ticket de métro à horizon 2021.

Interview

À l'heure où le montant du passe Navigo unique fait l'objet de questionnements, Marc Ivaldi, professeur d'économie à Toulouse School of Economics, analyse la politique tarifaire dans les transports franciliens.

Décision du conseil régional

Afin d’améliorer la qualité des transports et pour lutter contre la vétusté des infrastructures, la Région Île-de-France prévoit d’investir 600 millions d’euros dans les réseaux de transports franciliens.