Des roses et du jasmin, d’Ivry à Jérusalem

Julie Védie
Des Roses et du Jasmin, c'est le résultat d'un partenariat entre deux théâtres : le Théâtre des quartiers d'Ivry (94), et le théâtre national palestinien de Jérusalem-Est. Une pièce audacieuse, puisqu'elle retrace de 1944 à 1988, à travers l'histoire d'une famille, la création de l'État d'Israël, et met notamment en scène des comédiens palestiniens dans le rôle de juifs sionistes. Pour l'ensemble de la troupe, la première, le 2 juin dernier, était un moment d'intense émotion... Récit en images. © Yoray Liberman/Picturetank

Première période : 1944-1948

1944 : Miriam, une jeune juive, fuit l'Allemagne pour se réfugier en Palestine. Elle tombe amoureuse de John, un officier britannique, et l'épouse. Leur couple donne naissance à Léa. Miriam et John se lient d'amitié avec Saleh, un Palestinien. Le frère de Miriam, Aaron, est membre de l'Irgoun, une organisation secrète engagée dans la lutte pour la création de l'Etat d'Israël, et contre l'occupation britannique. Il parvient à rallier Miriam à sa cause.

En 1946, John est tué dans l'attentat commis par l'Irgoun contre l'hôtel King David, siège de l'état-major britannique. Miriam sombre dans la folie... Les Britanniques quittent la Palestine deux ans plus tard... Le Palestinien Saleh et son fils Mohsen s'exilent au Liban.

Deuxième période : 1964-1967

En 1964, Saleh et Mohsen sont de retour. Mohsen rencontre Léa, ils tombent amoureux et veulent se marier. Miriam et Saleh sont hostiles à ce mariage entre un Palestinien et une Israëlienne. Malgré tout, le couple donne naissance à la petite Yasmine. Aaron séquestre Léa pour l'empêcher de partir avec son mari palestinien. Furieux, Mohsen part à Gaza avec sa fille, et s'engage dans la résistance palestiennienne. Son père Saleh, de son côté, rejoint l'OLP au Liban. Au moment de leur séparation, Léa était enceinte de sa deuxième fille avec Mohsen, Rose, mais ce dernier l'ignore...

Troisième période : 1988

Première Intifada. Dans une prison israëlienne, Yasmine est interrogée par une soldate, Rose, sa propre soeur qu'elle ne connaît pas. Après 20 ans de séparation, Mohsen finit par retrouver sa femme Léa, et lui demande de l'aider à faire libérer Yasmine, maltraitée en prison. Il apprend également l'existence de Rose, sa 2e fille, engagée dans l'armée israëlienne. Dans la même journée, Yasmine meurt de mauvais traitements en prison, et Rose dans l'explosion d'une bombe dans un café de Jérusalem...

Photos © Yoray Liberman/Picturetank

 

Site du Théâtre national palestinien (site en arabe et en anglais)

Site du Théâtre des quartiers d'Ivry