La Région donne un coup de pouce à 81 nouvelles entreprises

La rédaction
Le dispositif régional d’aide aux petites et moyennes entreprises baptisé PM’up a dévoilé ses nouveaux bénéficiaires le 3 octobre. Parmi eux la start-up parisienne Mobeye et l'entreprise solidaire l'Atelier du courrier, basée à Nanterre.
Le dispositif PM’up soutient les stratégies de croissance et d’internationalisation des petites et moyennes entreprises.

Celles-ci doivent pour cela être implantées en Île-de-France, compter de 5 à 250 salariés, réaliser moins de 50 millions d’euros de chiffre d’affaires et moins de 43 millions d’euros de bilan.

Les subventions peuvent atteindre 250.000 euros et les candidatures sont ouvertes tout au long de l’année.

Plus d'infos dans la rubrique Aides régionales.

La famille PM’up s’agrandit. Le dispositif, qui a déjà soutenu plus de 1.000 entreprises depuis sa création en 2008, a fait connaître ce 3 octobre les 81 nouveaux lauréats retenus. Ils étaient reçus pour l'occasion par Jérôme Chartier, vice-président de la Région chargé de l'Économie et de l'Emploi. Parmi eux, la start-up Mobeye et l'entreprise solidaire l'Atelier du courrier.


Mobeye, l'appli au service des marques et des consommateurs

Créée en 2013 par quatre amis diplômés d’ESCP Europe et de l’École Polytechnique, Mobeye travaille aujourd’hui avec une centaine de marques (Coca Cola, Michel et Augustin, Unilever, Total, etc.) à qui elle fait remonter des informations de terrain les concernant. Elle s’appuie pour cela sur les propriétaires de smartphones à qui elle propose, par le biais d’une appli, des missions rémunérées entre 3 et 10 euros. « Il s’agit par exemple de vérifier qu’un produit est présent en magasin ou qu’une promotion a bien été mise en place », explique Pauline Parizot, responsable du marketing. 

Dans un premier temps, une fiche de mission est rédigée. Une fois qu’elle est acceptée, celui qui s’est porté volontaire dispose de deux heures pour mener à bien sa tâche. « Cela consiste pour lui à faire des images et à répondre à un formulaire. Les informations qu’il nous fournit sont ensuite vérifiées par nos équipes avant d’être transmises au client. Notre record à ce jour est de 2.500 magasins visités en une journée », détaille Pauline Parizot.

Il faut dire que Mobeye peut compter sur 175.000 utilisateurs en France, qui perçoivent en moyenne 30 euros par mois grâce aux missions qu’ils effectuent. « Nous sommes également implantés en Espagne, en Belgique, aux Pays-Bas et en Italie où nous totalisons 75.000 utilisateurs. Notre objectif est désormais d’accroître notre présence en Europe car cela répond aux demandes de nos clients », indique Pauline Parizot. Stratégie qui va pouvoir bénéficier de l’accompagnement de PM’up et d’une subvention de 150 000 euros. 


L'Atelier du courrier, l'affranchissement économique et solidaire

À l'heure où la tendance est plutôt de remplacer l'homme par la machine, l'Atelier du courrier a fait le pari inverse. Ouvert en 2013 à Nanterre (92), il propose aux entreprises un service de collecte, de tri et d'affranchissement du courrier assurée par des personnes en situation de handicap. « Nous rassemblons les volumes courrier de différents clients – une cinquantaine aut total parmi lesquels la Bred, Veolia et Peugeot –, ce qui nous permet d'obtenir des tarifs préférentiels de la part de La Poste, décrit Jean-Michel Kampf, fondateur de l'Atelier du courrier. Un pourcentage de l'économie réalisée sert à la création d'emplois, sachant que nous totalisons aujourd'hui 27 salariés en CDI dont 80% de personnes handicapées. » Une réussite à laquelle PM'up vient d'attribuer une aide de 160.000 euros. « Ceci va nous donner la possibilité de recruter et d'investir dans du matériel pour rendre le travail des collaborateurs plus confortables, assure Jean-Michel Kampf. C'est aussi une forme de reconnaissance pour nous qui va nous apporter de l'énergie. »

Photo : © Hugues-Marie Duclos

Tags