De plus en plus de bouchons et... d'heures perdues

Selon une étude de V-Traffic dévoilée par « Le Parisien » de ce 19 avril, les automobilistes franciliens ont perdu 90 heures en 2016, soit 12h30 de plus qu'en 2015. Parmi les causes : les expérimentations de voies dédiées.

Les automobilistes franciliens ont perdu 90 heures dans les bouchons en 2016, soit 12h30 de plus qu'en 2015. Telle est la conclusion d'une étude du service d'information V-Traffic dévoilée par Le Parisien du 19 avril.

Cette situation s'explique en particulier par les inondations du printemps, les grèves des transports, les travaux sur les autoroutes, la baisse du prix de l’essence qui favorise l’utilisation de la voiture, mais aussi les expérimentations de voies dédiées.

L'étude s'appuie sur des données d'applications communautaires, de « véhicules flottants » (floating car data) ou encore de capteurs de la direction des routes d’Île-de-France, aux heures de pointe du matin (6h - 10h) et du soir (16h30 - 20h).

 

 

Photo : © Magali Delporte/Picturetank

Tags