La rédaction

Investissements directs en Île-de-France : objectif emploi !

En 2015, l’Île-de-France aura été la destination préférée des investissements internationaux en Europe continentale. Mais l’attractivité évidente de la région pour les entreprises internationales doit désormais se traduire par un vrai sursaut en matière d’emploi. Paris Region Entreprises, l’agence de développement économique d’Île-de-France, est mobilisée à 100% sur cet objectif prioritaire.

Photo : © Aldo Sperber/Picturetank

Sur quelles terres accueillantes viennent se poser en priorité les entreprises internationales désireuses de s’installer en Europe continentale ? Sur celles de l’Île-de-France, pardi ! Selon les chiffres de l’Observatoire des investissements directs internationaux 2015 en Île-de-France, publiés par Paris Region Entreprises (PRE), 340 projets d’investissements internationaux ont été réalisé en 2015 sur le territoire francilien, soit une progression de 22% en deux ans. Sur l’ensemble du territoire européen, seul le Grand Londres fait mieux.


De bons résultats dans un contexte difficile

Une performance d’autant plus remarquable que le contexte international est morose : le nombre de projets d’investissements internationaux dans les principales zones économiques du monde a baissé de 7 à 9% en Asie, en Amérique du Nord et en Europe de l’Ouest entre 2014 et 2015.

Autre motif de satisfaction, ces projets devraient profiter à l’emploi. Les sociétés internationales ayant investi en Île-de-France en 2015 déclarent ainsi vouloir y créer ou y maintenir près de 10.000 emplois d’ici à 2018, contre un peu plus de 5.000 annoncés en 2014.

Rien d’étonnant pour le président de Paris Region Entreprises : « Les ambitions des entreprises étrangères en termes d'emplois signifient qu'elles font un pari de long terme sur le territoire, explique Franck Margain. Preuve que, malgré la popularité des discours déclinistes, et surtout des politiques nationales parfois peu favorables à l’attractivité du pays, la région a des atouts. ».


Créer plus d’emplois

Parmi ceux-ci, le patron de PRE cite « la qualité de la main-d’œuvre, des écoles et universités ou la qualité des infrastructures ». Encore faut-il « transformer l’essai » car il reste beaucoup à faire : « Nous continuons à créer moins d’emplois par projet que nos amis d’outre-Manche, pointe Franck Margain. C’est là qu’il faut agir. Telle est désormais la principale mission de Paris Region Entreprises. »

En 2015, PRE a accompagné près de 40% des projets d’investissements directs internationaux en Île-de-France. Un soutien qui est aussi une opportunité : « Paris Region Entreprises doit devenir la porte d’entrée, la plateforme incontournable de l'attractivité de l’Île-de-France pour tous les investisseurs internationaux, estime Franck Margain. Mon objectif est que les investisseurs internationaux créent au moins deux fois plus d’emplois pérennes par projet qu’ils ne le font aujourd’hui ! Cette ambition est en ligne avec celle de Valérie Pécresse d’insuffler une nouvelle dynamique au territoire Île-de-France et d’y rationaliser les dispositifs existants. »


Rationalisation, simplification

Le changement est déjà dans les starting-blocks : un « Pack attractivité », dont le lancement est prévu courant 2016 par Paris Region Entreprises, réunira en une seule offre toutes les solutions aux défis liés à l’implantation d’acteurs économiques internationaux. Objectif avoué de PRE : attirer autant de projets d’investissement que le Grand Londres d’ici 2020. Mais, surtout, doubler le nombre d’emplois créés.

Tags