Xavier Frison

Educaduino : le code informatique, un jeu d’enfant

Un petit circuit imprimé programmable à volonté, entièrement produit en Île-de-France, part à la conquête des collégiens et lycéens pour les initier au code informatique.

Tablettes tactiles, GPS, robots aspirateurs, jeux vidéo, paiement dématérialisé, … : en quelques années, la programmation informatique et ses applications grand public ont envahi notre quotidien. Et ouvert de nouveaux débouchés aux entreprises innovantes d’un secteur en pleine explosion. Avec deux paradoxes majeurs : d’un côté, l’usager lambda n’a aucune idée de ce qui se trame derrière ses programmes dont il est un utilisateur passif. De l’autre, les entrepreneurs peinent à recruter des développeurs, faute de candidats disponibles.

Pourquoi, alors, ne pas essayer d’introduire une initiation à la programmation informatique, ou « code », à l’école ? Décloisonner un univers très techno-masculin, démystifier l’univers du numérique, mais aussi valoriser le « faire soi-même », le partage et le travail collaboratif par une approche éducative et ludique : c’est le portrait craché d’un petit circuit imprimé rouge vif de 10 cm baptisé Educaduino. Lancé le 24 septembre à La Cantine, au cœur de Paris, l’objet équipé d’un port USB devrait vite faire parler de lui sur les bancs de l’école.

Production 100% Île-de-France

Cette carte électronique programmable, imaginée par l’agence numérique de la Région Île-de-France la Fonderie et l’entreprise francilienne Eurosmart, est basée sur le concept Arduino : Educaduino est « 100% en open source », se félicite Jean-Marc Borie, le directeur commercial d’Eurosmart. En clair : tous les plans et la documentation technique, de la carte aux logiciels, sont à disposition du public qui peut donc adapter, bricoler, transformer l’Educaduino à volonté. L’imagination des utilisateurs est leur seule limite, une fois les 33 euros HT déboursés pour la carte (ou 85 euros HT pour un kit complet avec connectique et logiciels).

Autre atout : l’Educaduino participe à la réindustrialisation de la région puisqu’elle est fabriquée à 100% en Île-de-France, dans l’usine seine et marnaise d’Eurosmart. Le pari de sortir les premières cartes des chaînes de montage 120 jours après la conception du produit a été tenu. Reste à diffuser l’objet au plus grand nombre.

L’école dans le viseur

Premiers visés par la carte magique, les profs. Notamment les enseignants techniques, « nos chevaux de Troie dans les écoles, s’amuse un inspecteur d’académie présent à la soirée de présentation. Même si le but final est que tous les élèves, de toutes les filières, garçons et filles, s’initient au code informatique. » En aparté, un autre cadre de l’Éducation nationale regrette de n’avoir pu juger de l’interface graphique de l’Educaduino, un élément primordial qui attirera ou rebutera les élèves. « Si, par exemple, devant une interface trop aride, les filles se disent c’est un truc pour les gars, le pari sera perdu. » Sans parler de la nécessaire formation des professeurs les moins aguerris aux nouvelles technologies.

Au corps enseignant, désormais, de s’emparer de l’objet et d’inventer des applications ludiques pour impliquer les élèves et faire du code un jeu. Sur les écrans de La Cantine, une application à valeur de test remplirait parfaitement cet office : les données de consommation d’essence, de rythme cardiaque et le niveau de stress d’un pilote et de son Solex de compétition sont relevés par un Educaduino programmé pour l’occasion. Au sortir de la soirée de lancement, c’est une autre carte customisée un peu particulière qui attend les invités sur le départ : au fond du petit sac, l’Educaduino s’est mué en éthylotest.

Tags

 

 

 

Photo de Une : XF / Photos colonne : La Fonderie

 

Un projet collaboratif

Le partenariat entre l’agence numérique de la Région, la Fonderie, et la société Eurosmart a été rendue possible grâce au programme d’accompagnement Paris Région Entreprises lancé au printemps 2012.

Ce dispositif met en relation des PME franciliennes innovantes avec les équipes de quatre organismes associés de la Région, dont la Fonderie. La qualité de ce partenariat, ainsi que la maîtrise de la chaîne de production et l’efficacité du bureau d’étude de la PMI francilienne ont permis de produire l’Educaduino en un temps record. Toute une gamme de produits déclinés de la petite carte rouge devrait suivre prochainement.