Les bus veulent tourner la page du diesel

Renaud Charles
À l'horizon 2025, les bus franciliens rouleront exclusivement à l'électricité et au biogaz. La décision a été prise ce 11 décembre par le Stif.

Les bus franciliens vont entamer leur révolution et tourner la page du diesel. La décision a été prise le 11 décembre par le Stif, l’autorité organisatrice des transports en Île-de-France, qui va engager dès 2014 une campagne d’acquisition de bus « nouvelle génération ». L’objectif est de parvenir, à l’horizon 2025, à ne faire rouler que des bus électriques ou fonctionnant au biogaz sur les réseaux RATP et Optile.

Accélérer le renouvellement du matériel

À l’heure actuelle, 10% des véhicules, sur un total de 9.000, sont renouvelés chaque année. Le Stif prévoit d’accroître de manière substantielle ces remplacements entre 2014 et mi-2016, afin d’éliminer rapidement les véhicules les plus polluants appartenant à la RATP. Ils laisseront leur place à des bus hybrides qui permettront d’assurer à terme une transition vers un parc 100% électrique dans le cœur de l’agglomération parisienne. Seront concernées dans un premier temps les lignes 21 (Gare Saint-Lazare – Stade Charléty/Porte de Gentilly), 91 (Montparnasse Gare TGV – Bastille) et 147 (Église de Pantin – Sevran - avenue Ronsard).

Des déplacements par millions

3,5 millions de déplacements en bus sont effectués chaque jour en Île-de-France. Selon les données d’Airparif, la part de ces derniers dans les émissions totales d’oxyde d’azote s’élève à 5% en banlieue et à 8% à Paris.

Tags