Les bus touchés par la Fée Électricité

La rédaction
La première ligne de bus 100% électrique en Île-de-France a été lancée ce 30 mai. Il s'agit de la ligne 341, qui relie Charles de Gaulle - Étoile à la Porte de Clignancourt.

Le changement d'ère est enclenché pour les bus franciliens. Et le passage au tout électrique de la ligne 341 Charles de Gaulle - Étoile - Porte de Clignancourt en est l'illustration. Sa conversion a été annoncée ce 30 mai, en même temps que la présentation du Bluebus, produit par le groupe Bolloré. D'ici à la fin de l'année, 23 de ces bus 100% électriques équiperont la ligne. Une première en Europe pour une flotte de cette taille, qui doit permettre à la RATP ainsi qu'au Stif, l’autorité organisatrice des transports en Île-de-France, de recueillir un maximum d'informations, tant au niveau de l'exploitation (des enquêtes seront menées auprès des conducteurs, des voyageurs et des riverains) que de la maintenance.
 

Des bus 100 % écologiques à l'horizon 2025

L'objectif pour la RATP est de disposer à l'horizon 2025 d'un parc de bus entièrement vert, constitué à 80% de bus électriques et à 20% de bus au biogaz, soit 4.500 véhicules en tout. En attendant, 400 bus hybrides circulent déjà sur le réseau RATP. Ils seront 637 à la fin de l'année. « La ligne 341 constitue un premier pas historique vers la révolution industrielle et écologique que je souhaite mener dans les transports en commun du Grand Paris, a déclaré Valérie Pécresse, présidente de la Région Île-de-France et du Stif. Dans les prochaines semaines, un plan “1.000 bus” en Île-de-France sera lancé pour lequel le Stif va investir massivement afin de renforcer l’offre de transport dans les zones mal desservies, notamment en grande couronne, et offrir enfin une vraie solution alternative à la voiture. À chaque fois que cela sera possible, ces véhicules de nouvelle génération seront à zéro émission, c’est-à-dire électrique, biogaz, hydrogène ou autres solutions bas carbone. »

Les Bluebus de la ligne 341, d'une capacité d'une centaine de voyageurs, bénéficient d'une autonomie de 180 kilomètres leur permettant de circuler durant toute une journée. La recharge des batteries s'effectuera la nuit pour ne pas saturer le réseau électrique aux heures de pointe.

 

Crédit photo : © Région Île-de-France/Hugues-Marie Duclos

Tags

Décision du conseil régional

Afin d’améliorer la qualité des transports et pour lutter contre la vétusté des infrastructures, la Région Île-de-France prévoit d’investir 600 millions d’euros dans les réseaux de transports franciliens.

Infographie

Afin de lutter contre la vétusté des transports en Île-de-France, Valérie Pécresse a souhaité la mise en circulation de 708 trains neufs ou rénovés d’ici à 2021. 158 d'entre eux sont déjà en service.

Reportage

Depuis 2000, des voies strictement réservées aux bus ont vu le jour entre Massy et Saint-Quentin-en-Yvelines, avec le soutien de la Région Île-de-France. La dernière a été mise en service en avril dernier. Ces infrastructures permettent d’améliorer la ponctualité.

Brève

En service depuis 2014 entre Châtillon et Vélizy, le tramway T6 reliera Viroflay à partir du 28 mai. Il empruntera pour ce faire un tunnel long de 1,6 km sous la forêt de Meudon.

Article

Des nouvelles rames destinées à être mise en circulation en 2019 ont été dévoilées ce 30 mai. Elles associent plus de confort, une plus grande capacité d'accueil et un nouveau design.