25 août 2017

Festival du film francophone d'Angoulême: la Région soutient la création cinématographique

Le 10e festival du film francophone d'Angoulême se déroule jusqu'à dimanche. La Région a participé au financement de 8 films à l'affiche qui ont été tournés en partie sur le territoire francilien.

Le festival du film francophone d'Angoulême a été créé par les producteurs Marie-France Brière, Dominique Besnehard et Patrick Mardikian. Il met en avant la francophonie dans le cinéma actuel. La Côte d'Ivoire est le pays invité à l'occasion de l'édition 2017 du Festival du film francophone d'Angoulême, organisée du 22 au 27 août 2017. La Région Île-de-France a participé au financement de 8 longs métrages à l'affiche, dans le cadre du Fonds de soutien cinéma et audiovisuel. À noter que chaque euro d'aide génère 16 euros de retombées économiques pour notre territoire.

  • Le Rire de ma mère de Colombe Savignac et Pascal Ralite
    Fonds de soutien régional : 250.000 euros. 42 jours de tournage en Île-de-France
     
  • Aya de Yopougon de Marguerite Abouet et Clément Oubrerie
    Fonds de soutien régional : 550.000 euros. 378 jours de tournage en Île-de-France, soit l'intégralité du film
     
  • Nos années folles d’André Téchiné
    Fonds de soutien régional : 380.000 euros. 36 jours de tournage en Île-de-France
     
  • Une aventure de Xavier Giannoli
    Fonds de soutien régional : 200.000 euros
     
  • Au revoir là-haut d’Albert Dupontel
    Fonds de soutien régional : 500.000 euros. 54 jours de tournage en Île-de-France
     
  • La Douleur d’Emmanuel Finkiel
    Fonds de soutien régional : 409.000 euros. 35 jours de tournage en Île-de-France
     
  • Le Redoutable de Michel Hazanavicius
    Fonds de soutien régional : 445.000 euros. 31 jours de tournage en Île-de-France
     
  • Bonne Pomme de Christine Gozlan
    Fonds de soutien régional : 335 000 euros