22 mai 2018

Festival de Cannes 2018 : un documentaire soutenu par la Région récompensé

C'était l'un des cinq films présentés sur la Croisette ayant reçu ou devant recevoir le soutien de la Région. Lors du Festival de Cannes 2018, « La Route des Samouni » s'est vu décerner l'Œil d’or du meilleur documentaire toutes sections cannoises confondues.

Présenté à la Quinzaine des réalisateurs au Festival de Cannes 2018, La Route des Samouni, documentaire franco-italien de Stefano Savona auquel la Région devrait accorder une aide après réalisation ce 30 mai, a reçu l'Œil d’or du meilleur documentaire.

L’Œil d’or pour un film soutenu en 2017 aussi
Makala d’Emmanuel Gras, autre documentaire soutenu, avait reçu la mention spéciale du jury de L’Œil d’or – Prix du documentaire en 2017

Créé en 2015 par la Scam et le Festival de Cannes, en partenariat avec l’INA et avec le soutien d’Audiens, ce prix récompense un documentaire présenté dans les sections cannoises (Sélection officielle, Un certain regard, Cannes Classics, Séances spéciales et Hors Compétition, Courts métrages, Quinzaine des réalisateurs et Semaine de la critique).

Le jury de l’Œil d’or était présidé cette année par le cinéaste Emmanuel Finkiel avec, à ses côtés, la comédienne Lolita Chammah, la réalisatrice Kim Longinotto, la critique de cinéma Isabelle Danel et le directeur de festival Paul Sturtz. Il a récompensé La Route des Samouni « pour l'intelligence de son dispositif, la juste distance du point de vue, la délicatesse de son regard, la brillante et subtile utilisation de l'animation et pour la force de sa proposition narrative ».

La route des Samouni se trouve dans la périphérie rurale de la ville de Gaza. Elle tire son nom de la famille élargie Samouni, une communauté de paysans miraculeusement épargnée par 60 ans d’occupations et de guerres jusqu’en janvier 2009 lorsque, pendant l’opération militaire israélienne « Plomb durci », 29 de ses membres périssent dans des circonstances dramatiques.

Le film mêle les séquences documentaires à des animations, restituant en images les souvenirs des protagonistes. À travers ce dialogue entre la mémoire et le présent se dresse un portrait de cette communauté de paysans avant, pendant et après l’événement qui a changé leur vie à jamais.

 

La Région était présente au Festival de Cannes 2018 à travers cinq films :
Les Âmes mortes – Dead Souls de Wang Bing, long métrage documentaire
Soutenu au titre de l’Aide après réalisation (sous réserve du vote du 30 mai 2018)
Joueurs de Marie Monge, long métrage de fiction (premier film)
Soutenu au titre du Fonds de soutien Cinéma et Audiovisuel (298.000 euros)
Avec Stacey Martin, Tahar Rahim
Amin de Philippe Faucon, long métrage de fiction
Soutenu au titre du Fonds de soutien Cinéma et Audiovisuel (240.000 euros)
Avec Moustapha Mbengue, Emmanuelle Devos, Ouidad Elma...
La Route des Samouni de Stefano Savona, long métrage documentaire
Soutenu au titre de l’Aide après réalisation (sous réserve du vote du 30 mai 2018)
Les Silences de Beatriz Seigner, long métrage de fiction
Soutenu au titre de l’Aide après réalisation (sous réserve du vote du 30 mai 2018)
Pour plus d'infos, cliquez ici.