Production ciné-TV soutenue : « Fais danser la poussière » sur France Ô

samedi 02 mai 2020

Petite fille mal-aimée, Maya va prendre sa revanche sur la vie en devenant une danseuse de talent. Un téléfilm aidé par la Région, dont les précédentes diffusions ont été un succès d'audience.

Fais danser la poussière

150 productions ciné-TV aidées chaque année

La Région soutient chaque année 150 productions pour le cinéma et l'audiovisuel dans tous les genres : 

  • Fiction,
  • Documentaire,
  • Animation.

Pour le cinéma, le soutien peut intervenir au stade de la production ou de la post-production. 

Pour l'audiovisuel, le soutien porte sur des productions unitaires et des séries, destinées à la télévision ou aux plateformes de streaming.

Dans tous les cas, cette aide, qui soutient l'emploi dans un secteur porteur en Île-de-France, est remboursable dès que la production bénéficiaire est rentabilisée. 

Bénéficiaire du  Fonds de soutien Audiovisuel de la Région, Fais danser la poussière est un téléfilm ayant remporté un succès d'audience dès sa première programmation en 2010.

Il est à retrouver sur France Ô ce 2 mai 2020 à 22h35.

Rediffusé plusieurs fois depuis, ce téléfilm signé Christian Faure est adapté du roman autobiographique éponyme de Marie Dô. Avec pour principaux interprètes la danseuse Tatiana Seguin, Michèle Bernier et Michel Jonasz.

Comme l'a écrit Le Monde lors de la première diffusion, Fais danser la poussière est à la fois « un hymne à la vie et à la diversité, un hommage à la danse et un récit sur la résilience ».

C'est l’histoire de Maya. Métisse, elle est élevée dans les années 1960 par une mère d’origine bretonne qui, pour la protéger, lui cache la vérité sur son père et ses origines africaines. Les choses se compliquent quand sa mère se remarie : Maya est confrontée au racisme ordinaire dans une belle-famille où tout le monde est blanc. Heureusement, la petite fille va alors trouver une échappatoire dans la danse classique. Grâce à sa persévérance, elle va même devenir danseuse professionnelle et finir par intégrer, à New York, la compagnie d’Alvin Ailey, le fondateur de la modern dance noire américaine.

« Fais danser la poussière », tourné en Île-de-France pour l'essentiel

Quelques séquences au Canada mises à part, ce téléfilm a été tourné en Île-de-France :

  • À Paris, Versailles (78), Le Vésinet (78) Fontenay-le-Fleury (78), Morsang-sur-Orge (91), Verrières-le-Buisson (91), Vanves (92), Bobigny (93), Pavillons-sous-Bois (93), Gentilly (94) et Theuville (95) pour des scènes d’intérieur ou d’extérieur en décors naturels,
  • À Colombes (92) pour quelques scènes en studio (chez Alfa-K’ien Productions).

Christian Faure a réalisé des téléfilms très remarqués comme Un amour à taire (2005), Marie Besnard, l’empoisonneuse (2006) ou Papillon noir (2007).

Informations pratiques

Adresse

sur France Ô

Aide régionale (Fonds de soutien) : 140.000 euros (pour Eloa Prod)

Durée : 95 min

Tarification

Gratuit