22 novembre 2019

Faciliter l'emploi des personnes en situation de handicap

Evelyne, employée du restaurant d'insertion "Le petits plats de Maurice", Paris 19e, ouvert grâce à une aide régionale en 2017. - Crédit photo : Agnes Dherbeys - Myop

La Région s'entoure de plusieurs partenaires institutionnels et associatifs pour investir dans la formation, l'accompagnement et l'emploi durable des personnes en situation de handicap.

L'emploi des personnes en situation de handicap, « Grande cause régionale 2016 » de la Région Île-de-France, reste une préoccupation centrale en 2019.

La Région et l'Agefiph, unies pour faciliter l'accès à l'emploi des personnes en situation de handicap

La signature d'un accord-cadre a permis de renforcer le partenariat  existant entre la Région et l'Agefiph, et de développer de nouvelles actions pour les Franciliens en situation de handicap, les acteurs de l'orientation, de l'emploi et de la formation, les entreprises et les employeurs franciliens.

La Région et l'Agefiph développent, par exemple, des actions de communication renforcées pour promouvoir les dispositifs existants d'aide à l'insertion professionnelle des personnes handicapées. La Région renforce également son engagement sur l'accès à l'apprentissage des personnes en situation de handicap.

Le renouvellement de cet accord en 2018-2019 a permis d'approfondir le partenariat  en renforçant la lisibilité des actions menées.

4 axes stratégiques ont été définis: 

  1. Partager les données pour optimiser l’offre de services.
  2. Sécuriser les parcours et favoriser l'accès à l'emploi.
  3. Informer en entreprise et favoriser la création/reprise d’entreprises.
  4. Communiquer

 L'insertion professionnelle des jeunes en situation de handicap

La convention « Atouts pour tous » s'inscrit dans le Plan régional d'insertion des travailleurs handicapés. Elle vise à mieux coordonner les dispositifs d’accompagnement dans les études et dans les parcours de qualification et d’accès à l’emploi des jeunes franciliens en situation de handicap. L’objectif est de prévenir les ruptures dans les cursus et de faciliter l’insertion professionnelle de ces jeunes.

Des véhicules adaptés aux personnes en situation de handicap pour les entreprises 

La Région apporte également son soutien aux établissements ou services d’aide par le travail (ESAT) via l’acquisition de véhicules de service ou adaptés au transport des personnes à mobilité réduite et l’acquisition de matériel dans le cadre d’un projet innovant ou de recherche, permettant de nouvelles approches et des prises en charge de pointe.

Vers une économie plus inclusive 

La Région agit également en faveur du développement d’une économie inclusive, en soutenant le changement d’échelle des entreprises franciliennes adaptées.
Elle verse des subventions qui peuvent aller jusqu’à 250.000 euros sur 3 ans par entreprise, avec l’aide PM’up, pour leur permettre d’investir et d’être aussi compétitives que des entreprises dites « classiques ».

La Région les soutient également au travers d'accompagnements sur mesure, avec un dispositif appelé « L’Accélérateur des entreprises inclusives », mis en œuvre avec HEC. Les entreprises adaptées sont accompagnées sur toutes leurs problématiques, de la stratégie au développement.

Exemple :  l'entreprise Cèdre Recyclage a reçu une subvention régionale PM’up de 131.000 euros en juillet 2019, pour soutenir son développement. Elle est lauréate du programme « l’Accélérateur des entreprises inclusives » et bénéficie à ce titre d’un accompagnement par HEC. Son objectif : changer d’échelle et passer de PME à ETI (Entreprise de Taille Intermédiaire) pour proposer encore davantage d’emplois aux personnes en situation de handicap. La preuve en images.
 

Novembre 2018 : la Région Île-de-France reçoit le prix handi-pacte de l'inclusion des personnes en situation de handicap dans la fonction publique.
La Région a reçu ce prix pour la mise en place de PEPS, un dispositif « passerelle » visant à la reconversion professionnelle d'agents de filière technique vers la filière administrative, notamment des agents des lycées en restriction d'aptitude ou en situation de handicap.