Publié le 13 février 2020

Face au danger des écrans pour le sommeil des jeunes Franciliens

Smartphone, portable, tablette, ordinateur... : une étude de l'Observatoire régional de santé montre que l’usage excessif des écrans perturbe le sommeil des adolescents. La Région Île-de-France prend des mesures concrètes pour réduire ces risques.

L'étude « Le sommeil des jeunes Franciliens à l'ère numérique »

Téléchargez l'étude publiée par l'Observatoire régional de santé Île-de-France en janvier 2020.

Près de 1 jeune Francilien sur 5 est insomniaque chronique et plus de 1 sur 4 accuse une dette de sommeil. Ce constat alarmant ressort d’une étude réalisée par l’Observatoire régional de santé Île-de-France (ORS) à la demande de la Région, publiée en janvier 2020.

Ce manque de sommeil se traduit par de la fatigue, de l’irritabilité, de l’agressivité ou encore des troubles de la mémoire et des problèmes de santé.

Le responsable serait à chercher du côté des écrans et en particulier des smartphones qui ont fait irruption jusque dans les chambres des adolescents. Ultra connectés, les jeunes délaissent, avant de s’endormir, la lecture d’un livre au profit de la fréquentation des réseaux sociaux. Quitte à se priver de sommeil pour rester connectés. 

Alors que la quasi-totalité des jeunes Franciliens disposent d’un smartphone dès l’âge de 12 ans, « l’usage d’un des écrans plus de 2 heures par jour, ou après 21 heures ou en position couchée, sont des comportements particulièrement à risque », souligne l’étude de l’ORS « Le sommeil des jeunes Franciliens à l’heure du numérique ».

Des mesures pour protéger les jeunes Franciliens des risques liés à l'abus d'écran

Pour mieux protéger les jeunes Franciliens exposés à ces risques, le Plan d’action régional 2020-2021 pour la sauvegarde du sommeil des jeunes se décline autour de plusieurs axes : 

1 - L’expertise d’Île-de-France Prévention Santé Sida 

Île-de-France Prévention Santé Sida, l'organisme régional dédié à la santé des jeunes (ex-Crips), propose des documents réalisés par des spécialistes sur le thème des conduites addictives et dispose d’un programme dédié que les lycées peuvent solliciter. La Région entend ainsi diffuser des supports aux établissements concernés par les tablettes et ordinateurs, notamment sur monlycee.net, l'environnement numérique de travail (ENT) de la Région. 

2 - Sensibilisation aux bonnes pratiques numériques dans les lycées

Lors de la rentrée de septembre 2019, 140.000 tablettes et 37.000 ordinateurs ont été distribués par la Région à des lycéens franciliens. Des actions de prévention vont être conduites pour sensibiliser ces jeunes utilisateurs aux bonnes pratiques en matière de numérique.

3 - Création du premier centre de consultation spécial addictions aux écrans

Conjointement avec l’hôpital Saint-Joseph, de Paris (14e), la Région travaille à l’ouverture, dans les prochains mois, du premier centre de consultation dédié aux addictions aux écrans.

4 - Partenariat avec l’association 10 jours sans écrans

La Région prévoit une série d’actions de sensibilisation avec l’association 10 jours sans écrans pour  encourager les temps de pause dans l’usage des outils numériques. 

Enfin, face à l’émergence fulgurante des technologies numériques dans les comportements des jeunes Franciliens, la Région va aussi mobiliser le Conseil régional des jeunes, organe consultatif composé de 128 Franciliens de 16 à 26 ans. Et elle va engager une réflexion avec les éditeurs de jeux vidéo autour de la prévention.