Publié le 9 janvier 2023

Étudiants-ambassadeurs : PariSeoul, le jeu de société médaillé d'or en Corée du Sud

Jeu de société PariSeoul

Crédit photo : Région Île-de-France

Stanislas, étudiant francilien, a remporté une médaille d’or au concours des Trophées des étudiants-ambassadeurs 2021-2022 pour un projet original réalisé en Corée du Sud : un jeu de plateau qui fait découvrir l'Île-de-France au fil des rives de la Seine et celles, très semblables, du Han coréen.

Créé par la Région en 2018, le concours des Trophées des étudiants-ambassadeurs de l’Île-de-France récompense les jeunes Franciliens pour des projets mettant en valeur leur région lors de leur mobilité à l'étranger.

Stanislas Montceau, étudiant en école d’ingénieur, a remporté une médaille d’or lors de la 4e édition des Trophées des étudiants-ambassadeurs. Son projet : PariSeoul, un jeu de plateau ludique, qui compare les 2 capitales au fil des fleuves qui les traversent.

Explications...

Stanislas, lauréat des Trophées des étudiants-ambassadeurs, revient sur son expérience

Quelle était votre motivation pour participer au concours des Trophées des étudiants-ambassadeurs ?

Stanislas Montceau : J’ai choisi d’effectuer ma mobilité à l’université d'Hanyang à Séoul, en Corée du Sud. J’ai déjà eu la chance de visiter et d'étudier sur plusieurs continents : Amérique du Nord, Europe, Afrique du Nord, mais jamais en Asie. L'histoire de ce continent, sa culture et le mode de vie de ses habitants m'ont immédiatement attiré !  

Boîte de jeu PariSeoul

Comment est né votre projet ?

S.M. : J’avais lu un article sur la précédente édition des Trophées. J’ai été séduit par l’idée de concevoir et piloter un projet pour le partager avec des étudiants du monde entier. Je souhaite participer à l'organisation des Jeux de Paris 2024, dont la cérémonie d'ouverture se déroulera sur la Seine. En me documentant sur Séoul, j’ai constaté que la ville était traversée par une rivière (NDLR : Han river) avec une configuration étrangement semblable à celle de la Seine. L’idée était née…

En quoi consiste votre projet de jeu de plateau ? 

S.M. : PariSeoul est un mix entre un « Trivial Pursuit » et un jeu de l’oie. Chaque joueur lance un dé pour faire avancer son pion sur le plateau qui reprend la forme de la Seine et de la Han river. Il peut tomber sur 4 cases : culture, nourriture, langage et mystère. Chaque thème est abordé via des questions, rédigées en anglais et en coréen,  pour lesquelles 3 choix sont proposés. Chaque bonne réponse rapporte 1 point. À la fin de la partie, le joueur ayant le plus de bonnes réponses gagne ! 

Valoriser ma région en partageant ses richesses me tenait à cœur. »

Stanislas Montceau, lauréat des Trophées des étudiants-ambassadeurs 2021-2022

PariSeoul

Comment avez-vous fait connaître le jeu à Séoul ? 

S.M. : J'ai représenté la France lors d'une journée internationale organisée par l’université d'Hanyang. J’y ai tenu un stand et présenté le jeu « PariSeoul ». L’engouement fut tel (des centaines d'étudiants sont venus jouer et poser des questions) que j'ai organisé ensuite des soirées « PariSeoul » dans le lounge d'un hôtel en ville.

Que vous a apporté votre participation au concours ? 

S.M. : Piloter des projets est ce à quoi j’aspire. Créer ce jeu a été l’occasion de découvrir et de partager autour de la culture francilienne et coréenne. Nos soirées « PariSeoul » ont permis de casser les stéréotypes et préjugés que des étudiants internationaux ont par rapport à la France. Ils ne connaissent presque exclusivement que Paris. La France ne se résume pas à sa baguette et la Corée du Sud à ... l’Asie !

Il était important pour vous de valoriser l’Île-de-France à l’étranger ? 

S.M. : Je suis né en Île-de-France et j’y ai fait mes études supérieures. J'ai grandi à Asnières (92), près de la Maison Louis Vuitton, et j'ai suivi le succès de ce fleuron du luxe français. J’y ai aussi vécu des moments sportifs incroyables : j’ai vu 1 million de personnes communier sur les Champs-Élysées en juillet 2018, après la finale de la Coupe du monde de football. Mais aussi assisté à des événements culturels comme la Biennale d'architecture et de paysage d'Île-de-France (BAP!). En résumé, pouvoir valoriser ma région en partageant ses richesses me tenait à cœur.

Des récompenses de 500 à 3.000 euros par lauréat

Plusieurs catégories récompensent les lauréats :

  • 3.000 euros pour les médailles d’or (les meilleurs projets),
  • 2.000 euros pour les médailles d’argent (les très bons projets),
  • 500 euros pour les médailles de bronze qui récompensent (les bons projets).
  • S'ajoute 1.000 euros de bonus pour la médaille d'or qui s'est vue décerner le Prix spécial du jury.