Publié le 27 décembre 2021

Étudiants-ambassadeurs : « Innovative Days in France », le manga médaillé d’or

Les 4 étudiants lauréats

Crédit photo : Sophie Armal - Région Île-de-France

La Région récompense, à travers les Trophées des étudiants-ambassadeurs, les Franciliens qui valorisent l'Île-de-France au cours de leurs études à l'étranger. Sophie Armal en fait partie. Grâce un manga réalisé entre l’Italie et la Corée du Sud, avec 3 autres étudiants, elle a été 2 fois récompensée lors de la 3e édition du concours. Témoignage.

Étudiants en biologie à CY Cergy Paris Université et de l’école CY Tech, Sophie Armal, sa sœur Carole Armal, Claire Kittel et Adrien Peytral ont été distingués doublement lors de la 3e édition des Trophées des étudiants-ambassadeurs de l'Île-de-France.

Tous les projets gagnants des 3es Trophées des étudiants-ambassadeurs

Retrouvez l’ensemble des projets récompensés au terme de la 3e édition des Trophées des étudiants-ambassadeurs de l'Île-de-France.

► Plus d'infos sur le concours Trophées des étudiants-ambassadeurs de l'Île-de-France.

Leur projet, sous la forme d'un manga intitulé « Innovative Days in France », a remporté non seulement une médaille d’or mais aussi le prix spécial du jury dans le cadre du concours qui encourage les étudiants franciliens à l'étranger à valoriser leur région sous divers angles.

Sophie Armal revient sur la création d'« Innovative Days in France »

Pourquoi avez-vous souhaité participer aux Trophées des étudiants-ambassadeurs ?

Sophie Armal : Pour ma part, je suis partie à Naples, en Italie, avec mon amie Claire, pendant un semestre. Carole et Adrien ont fait leur mobilité à Busan, en Corée du Sud, sur la même période. 

Je voulais marquer notre expérience à l’étranger avec mes amis. C’est pourquoi je leur ai proposé de se joindre à ma sœur et moi, ce qu'ils ont accepté avec joie. Nous avons vu en ce concours un moyen de garder le contact malgré la distance, tout en nous amusant sur un projet qui nous tenait à cœur. Nous avons tout de suite eu l’idée de créer un manga.

Valoriser la culture scientifique de manière ludique

Peux-tu nous expliquer votre projet ? 

Extrait du manga
Extrait de la bande-dessinée Innovative Days in France

S. A. : Nous avons créé une bande dessinée dans le style manga qui présente le patrimoine scientifique d’Île-de-France. C’était l’opportunité parfaite d’allier le dessin à la science, afin de pouvoir présenter cette dernière de manière ludique.

L’histoire raconte la découverte de différents établissements scientifiques de la région par des étudiants étrangers. Nos destinations ont inspiré la nationalité des personnages. Ils sont guidés par une étudiante française et, à chaque fin de chapitre des fiches descriptives, permettent d’obtenir des informations plus approfondies sur ces lieux. Il y a aussi des témoignages de chercheurs que nous avons rencontrés dans certains établissements. 

Pourquoi le format manga ?

S. A. : Ce style est celui qui nous est le plus familier et dans lequel nous sommes le plus à l’aise en tant qu’artistes. Je me suis occupée des planches dites traditionnelles (en noir et blanc) et Carole a réalisé les illustrations numériques en couleur, notamment la couverture.

Comment vous êtes-vous organisés pour travailler tous les 4 et à distance ? 

S. A. : Nous avons assigné les rôles selon les compétences de chacun. Pour Carole et moi, c'était donc le dessin, tandis que Claire et Adrien se sont chargés de réaliser les fiches explicatives et de contacter les établissements scientifiques pour obtenir des témoignages. Nous avons participé tous ensemble à la communication autour du projet et nous faisions le point. Nous nous imposions également des deadlines pour mener ce projet qui s’étalait sur tout un semestre.

La région Île-de-France représente un foyer autant qu’un projet d’avenir pour la plupart d’entre nous. »
Sophie Armal, étudiante francilienne

Un accompagnement régional motivant

Comment la Région vous a accompagné dans votre projet ? 

S. A. : Nous avons été suivis tout au long de notre projet avec des rendez-vous ponctuels. Nous avons bénéficié de conseils de la part des organisateurs et cela nous a grandement motivés à aller au bout de ce projet ! 

Comment avez-vous fait connaître votre projet durant votre voyage ? 

S. A. : Nous avons contacté nos universités d'accueil dans nos pays respectifs, ainsi que nos amis que nous nous sommes faits sur place. Nous avons fait diffuser le lien de notre bande dessinée au sein de nos promotions. Nous avons également utilisé les réseaux sociaux pour viser un large public. Après le voyage, le service communication de notre école a écrit un article dédié à notre projet. Nous avons en plus eu l’occasion de le présenter lors d’une conférence organisée par notre université.

Une expérience enrichissante en tous points

Qu’est-ce que cette expérience vous a apporté ?

S. A. : À travers nos recherches, nous avons découvert de nombreux établissements scientifiques. Discuter avec des professionnels, telle que l’ancienne vice-présidente de l’Observatoire de Paris, ou des thésards a été une expérience personnelle très enrichissante. 

J’ai aussi beaucoup appris au niveau du dessin, notamment en dessinant les différents lieux sous différentes perspectives. J’ai dû aussi faire preuve de créativité pour présenter les établissements scientifiques à travers des dessins et un scénario.

Que représente l’Île-de-France pour vous ? 

S. A. : C’est l'endroit où nous avons vécu la majeure partie de nos vies. Cette région représente un foyer autant qu’un projet d’avenir pour la plupart d’entre nous. Nous y avons visité de nombreux établissements durant notre enfance et ces dernières années.

Vous avez remporté une médaille d’or et le prix spécial du jury, avez-vous une idée de ce que vous allez faire de votre récompense ? 

S.A : Nous allons tout d’abord fêter notre victoire avec un repas ensemble au restaurant, avant de partir en vacances ! Ensuite, je vais sûrement dédier une partie à du matériel de dessin puis garder une partie de côté pour les études. 

« Innovative Days in France »en vidéo