La rédaction

Construction de logements : la Région mobilise ses propriétés foncières

La Région participe directement à l’effort de construction de logements sur le territoire : à travers sa convention avec l’Établissement public foncier d’Île-de-France, elle mobilise les terrains disponibles dont elle est propriétaire, notamment ceux des lycées. Près de 290 logements seront construits sur les 5 premiers sites validés.

L’Île-de-France comptera 1 million d’habitants supplémentaires d’ici 10 ans. Pour relever ce défi, la Région souhaite mener une politique dynamique pour construire davantage et encourager l’offre de nouveaux logements en Île-de-France afin d’en diminuer le prix. Comme l’un des problèmes majeurs en Île-de-France est de trouver des terrains fonciers disponibles, la Région a décidé de participer directement à l’effort de construction : elle est prête à mobiliser le foncier dont elle est propriétaire, qui représente 1 million de m², autour des lycées notamment.

Pour cela, les élus régionaux ont approuvé, ce 24 novembre, la signature d’une convention avec l’Établissement public foncier d'Île-de-France (EPF IF). Cet accord, qui a pour terme le 31 décembre 2025, définit les modalités de partenariat entre la Région et l’EPF IF pour répondre à la politique d’action foncière souhaitée pour la valorisation du foncier régional et la construction de logements.

Le montant de l’intervention foncière de l’EPF IF est plafonné à 35 M€ pour un programme prévisionnel de création d’environ 1.000 logements.

La convention, qui a identifié 43 sites, prévoit dans un premier temps une liste de sites cessibles autour de 5 lycées :

  • lycée Clemenceau à Champagne-sur-Seine (77),
  • lycée Simone-Veil à Conflans-Sainte-Honorine (78),
  • lycée Léonard-de-Vinci à Melun (77),
  • lycée Jacques-Prévert à Taverny (95),
  • lycée Camille-Claudel à Vauréal (95).

Près de 290 logements pourront être construits sur ce premier ensemble.

L’EPF IF procédera à l’acquisition des terrains une fois ces derniers déclassés et désaffectés du domaine public, et après accord des communes d’implantation ou des communautés de communes compétentes.

L’établissement public foncier d’Île-de-France (EPF IF), créé au 1er janvier 2016 avec la fusion des 4 établissements publics fonciers (EPF) que comptait le territoire francilien, constitue un puissant levier d’intervention foncière. En 2015, les 4 EPF étaient à l’œuvre au travers de 244 conventions, représentant un engagement financier de 2,95 Mds€. Dès 2016, le nouveau « grand établissement public foncier régional » dispose d’une capacité de production annuelle de 12.000 logements par an.

Photo : © Cyrus Cornut/Dolce Vita/Picturetank