Publié le 15 septembre 2022

Entreprises : vers la sobriété énergétique grâce aux aides de la Région

Panneaux solaires

Crédit photo : Istock

Dans un contexte d'urgence et de lutte contre les crises climatique et énergétique, la Région Île-de-France accompagne les entreprises franciliennes sur le chemin de la sobriété énergétique. Découvrez 10 aides et dispositifs pour y parvenir.

Pour lutter contre les crises écologique et énergétique, une mobilisation collective est plus que jamais nécessaire

Or les entreprises ont un rôle capital à jouer dans ce domaine.

En réponse à l’enjeu de sobriété énergétique, la Région Île-de-France propose donc des aides aux entreprises qui souhaitent avancer dans la voie de la transition écologique en actionnant différents leviers tels que : l'innovation, la relocalisation, la diminution de la dépendance au gaz, le développement de l’économie circulaire, le recours aux tiers-lieux ou à la lumière naturelle…

Découvrez les 10 aides régionales pour la sobriété énergétique des entreprises

Catégories

Descriptif

Pour qui ?

  • PME de tous secteurs d’activité ayant entre 5 et 250 salariés.

Pour quoi ?

  • Dépenses de conseil pour la mise en place d’une stratégie de réduction de l’empreinte environnementale, de conseil en développement durable et responsabilité sociétale des entreprises (RSE),
  • Investissements matériels portant sur l’outil de production, qui permettent la réduction de l’impact environnemental de l’activité.

Combien ? 

  • Jusqu’à 250.000 euros sous forme de subvention. Le montant peut être exceptionnellement porté à 375.000 euros pour des projets localisés en zone de reconquête économique.

Plus d'infos.

Descriptif

Pour qui ?

  • TPE de moins de 10 salariés réalisant moins de 2 millions d’euros de chiffre d’affaires.
  • Dans tous les secteurs, sauf : agricole, professions libérales, services financiers et immobilier.

Pour quoi ? 

  • Dépenses de conseil pour la mise en place d’une stratégie de réduction de l’empreinte environnementale, de conseil en développement durable et responsabilité sociétale des entreprises (RSE),
  • Investissements matériels portant sur l’outil de production qui permettent la réduction de l’impact environnemental de l’activité.

Combien ?

  • Jusqu’à 55.000 euros sous forme de subvention. Le montant peut être exceptionnellement porté à 82.500 euros pour les projets localisés en zone de reconquête économique.

Plus d'infos.

Descriptif

Pour qui ?

  • TPE, PME et ETI, y compris les associations ayant une activité économique.

Pour quoi ? 

Innov’up s'applique aux projets d’innovation de produits, de procédés, de services, ainsi qu'aux innovations sociales, à toutes les phases du projet (faisabilité, développement, prototypage, expérimentation) :

  • Études d’éco-conception, d’analyse du cycle de vie d’un produit, de design,
  • Amortissement du matériel des investissements engagés dans le cadre du projet de R&D.

Combien ?

  • De 30.000 à 500.000 euros, sous forme de subvention et d’avance récupérable.

Plus d'infos.

Descriptif

Lancement le 20 septembre 2022 

Pour qui ?

  • TPE, PME et ETI, y compris les associations ayant une activité économique,
  • Collectivités territoriales, leurs groupements et entreprises mandatées en tant que terrains d’expérimentation.

Pour quoi ? 

  • Accélérer la transition écologique par l’expérimentation des innovations à impact les plus prometteuses, sur l’ensemble du territoire francilien. 

Combien ?

  • Jusqu’à 1 million d’euros de soutien, dont 500.000 euros sous la forme de subvention.

Plus d'infos.

Descriptif

Pour qui ?

  • Commerçants de proximité ou artisans, sédentaires ou non, avec ou sans point de vente, y compris artisan d'art.

Pour quoi ? 

  • Optimiser le tri et la gestion des déchets (bacs de tri multi-flux de déchets, broyeurs/compacteurs, composteurs, présentoirs à vrac),
  • Diminuer les consommations d’énergie (radiateur basse température, chauffe-eau solaire, isolation de combles/ toitures/ murs) et d’eau (système hydro-économes),
  • Améliorer la qualité de l’air intérieur (ventilation mécanique, matériel de filtration),
  • Développer les mobilités douces (points de recharge électrique).

Combien ? 

  • Jusqu’à 1.500 euros.

Plus d'infos.

Descriptif

Pour qui ?

  • Associations, collectivités, institutions, entreprises, professionnels.

Pour quoi ? 

  • Soutenir les projets, portés notamment par les entreprises, soutenant le réemploi, la réparation, la lutte contre le gaspillage, le tri et le recyclage et le développement de l’économie circulaire,
  • Études de faisabilité,
  • Dépenses d’investissement,
  • Innover pour réduire, réemployer, réparer et recycler nos déchets,
  • Soutien aux démarches d’écologie industrielles et territoriales.

Combien ?

  • Jusqu'à 100.000 euros pour les études de faisabilité et jusqu'à 250.000 euros pour les dépenses d'investissement.

Plus d'infos.

Descriptif

Pour qui ? 

  • Associations, collectivités, institutions, entreprises, professionnels.

Pour quoi ? 

  • Études de faisabilité technique, économique, financière et juridique de projets d’énergie renouvelable et de récupération.

Combien ? 

  • Jusqu'à 50.000 euros sous la forme de subvention. Cumulable avec les aides de l’ADEME. Le soutien total peut atteindre 65% de l’assiette éligible pour les TPE et 55% pour les PME.

Plus d'infos.

Descriptif

Pour qui ?

  • Associations, collectivités, institutions, entreprises, professionnels.

Pour quoi ? 

  • Installation d'éolienne,
  • Installation photovoltaïque en injection ou en autoconsommation (non cumulable avec les tarifs d’obligation d’achat),
  • Installation de production et de distribution d’hydrogène d’origine renouvelable et de récupération,
  • Installation de production d’hydroélectricité.

Combien ? 

  • Jusqu'à 2 millions d'euros (jusqu’à 50% pour les installations photovoltaïques, jusqu’à 30% pour les autres types de projets).

Plus d'infos.

Descriptif

Pour qui ? 

  • Collectivités, institutions, entreprises.

Pour quoi ?

  • Projet de géothermie de surface, géothermie profonde, récupération de chaleur fatale, bois énergie,
  • Extension et création de réseaux de chaleur dont le taux d’ENR&R est supérieur à 65%.

Combien ? 

  • Jusqu'à 2 millions d'euros pour les projets de géothermie superficielle, doublet de géothermie profonde, installation de récupération d’énergie fatale, extension et création de réseaux de chaleur alimentés en EnR&R,
  • Et jusqu'à 3 millions d'euros pour l’aide aux doublets de géothermie.

Chaufferie biomasse

  • Jusqu'à 500.000 euros si la production d'énergie est inférieur à 1.200 MWh/an,
  • Jusqu'à 1 million euros si la production d'énergie est supérieure à 1.200 MWh/an.

Plus d'infos.

Descriptif

Pour qui ?

  • Entreprises comptant jusqu'à 50 salariés, ayant leur siège en Île-de-France et dont le chiffre d’affaires annuel n'excède pas 10 millions d'euros.

Pour quoi ? 

  • Ce dispositif a vocation à accompagner les petites entreprises dans l’achat de véhicules électriques, à hydrogène ou au gaz naturel.

Combien ?

  • Jusqu'à 1.500 euros pour les deux-roues, trois-roues et quadricycles à moteur électrique,
  • Jusqu’à 6.000 euros pour les voitures, camionnettes et véhicules spécialisés, électriques ou à hydrogène, de moins de 3,5 tonnes,
  • Jusqu'à 9.000 euros pour les camions et tracteurs routiers de plus de 3,5 tonnes, électriques, à hydrogène ou GNV,
  • Le cumul d’aides publiques (État + Région) est plafonné à 50% du prix d’achat du véhicule TTC. La subvention de la Région s’ajustera pour respecter le plafond.

Plus d'infos.

Sobriété énergétique : le siège de la Région Île-de-France donne l'exemple

Depuis la rentrée 2022, la Région Île-de-France donne l'exemple en mettant en pratique plusieurs mesures en faveur de la sobriété énergétique : 

  • Les locaux du siège, à Saint-Ouen (93), seront chauffés à 19°C cet hiver.
  • Les lycées franciliens sont déjà chauffés à 19°C dans les classes et à 16°C dans les ateliers.
  • Au siège, les lumières s'éteignent désormais à 20h. Si des agents sont encore présents après cet horaire, les détecteurs de présence permettent de maintenir éclairées les zones concernées. 
  • Un comité d’agents volontaires, « Solutions Sobriété énergétique », est chargé de faire un suivi des propositions et des difficultés pour que chacun puisse tenir le cap.