L'Atelier du courrier, l'affranchissement économique et solidaire boosté par PM'up

En 2016, l'entreprise de l'économie sociale et solidaire, l'Atelier du courrier, a obtenu une aide de 165.000€ dans le cadre du dispositif régional PM'up. Un soutien qui lui a permis d'accélérer ses investissements.

Fondé en 2013 à Nanterre (92) par Jean-Michel Kampf, l'Atelier du courrier propose aux entreprises un service de collecte, de tri et d'affranchissement du courrier assurée par des personnes en situation de handicap. La jeune entreprise solidaire compte déjà une soixantaine de clients parmi lesquels la Bred, Veolia, Peugeot... « Notre cœur de métier, c'est la massification du courrier. Nous sommes une sorte de grossiste en timbres. Nous traitons le courrier de plusieurs entreprises afin de leur faire économiser des frais d'affranchissement (NDLR: jusqu'à 30% d'économies) en obtenant les meilleurs tarifs. Une partie de ces économies nous sont reversées », détaille Laurent Lachaud, le directeur marketing et commercial.

La PME, qui compte 27 salariés, vient de recevoir la certification d'Opérateur postal agrée par l'Autorité de régulation des communications électroniques et des postes (Arcep). Elle est également labellisée « entreprise adaptée ». « Servir la cause du handicap au travail est notre devise », assure Laurent Lachaud.

La Région a accordé 165.000€ à travers l'aide PM'up, ce qui a déjà permis de nombreux investissements matériels. « Nous avons d'ores et déjà perçu environ 40.000€. Sans ce soutien, il est clair que nous serions allés moins vite dans nos investissements », témoigne le directeur marketing et commercial. Et le succès appelle de nouveaux projets : « Nous envisageons de nous développer à l'est de l'Île-de-France afin de répondre encore mieux aux besoins de nos clients », conclut Laurent Lachaud.

Une entreprise adaptée, qu'est-ce-que c'est ?
L’entreprise adaptée est une entreprise en milieu ordinaire employant majoritairement des travailleurs en situation de handicap. Elle permet à ces travailleurs handicapés d’exercer une activité salariée dans des conditions adaptées à leurs possibilités. Sa particularité est de consacrer au minimum 80% de son effectif à des personnes en situation de handicap, ayant été reconnues travailleurs handicapés par la Commission des droits et de l’autonomie des personnes handicapées (CDAPH). Les 20% restants peuvant être consacrés au recrutement de salariés valides.

Photo : © L'Atelier du courrier