La lutte contre le décrochage scolaire, Grande Cause régionale 2018

La Région entend mettre fin à la sortie du système scolaire sans diplôme des jeunes, qui concerne environ 25.000 Franciliens chaque année. La lutte contre le décrochage scolaire a été déclarée Grande Cause régionale 2018.

Le décrochage scolaire touche plus de 20.000 jeunes Franciliens chaque année, des jeunes sortis précocement du système scolaire sans diplôme ou après une rupture de contrat d’apprentissage.

Une mobilisation pleine et entière de la société est nécessaire pour lutter contre ce phénomène auquel la Région a consacré en 2017 un budget de plus de 2 M€. Le tout à travers des aides innovantes comme le programme Réussite pour tous ou l’appel à projets Phénix à destination des acteurs de la lutte contre le décrochage scolaire : structures de retour en formation du type microlycée, lycée du soir, des organismes spécialisés comme les écoles de la 2e chance.... Les projets soutenus par la Région sont des projets multipartenariaux qui mettent en œuvre des actions de remobilisation et de retour en formation ou d’insertion professionnelle. En aidant les associations qui accompagnent les jeunes sortis du système éducatif ou ceux qui, au lycée ou parfois dès le collège, montrent des signes de difficultés d'apprentissage, la Région mobilise tous les leviers d'action pour lutter contre le décrochage. 

 

Une attention particulière pour les quartiers Politique de la ville

La Région porte une attention particulière aux initiatives de lutte contre le décrochage scolaire dans les quartiers Politique de la ville. En 2017, 357.000€ ont permis de soutenir 23 projets, visant à soutenir la réussite éducative, à lutter contre le décrochage et à prendre en charge des jeunes en exclusion temporaire ou définitive d’établissements et le soutien à la fonction parentale. C'est le cas par exemple du projet de l’association E.N.S.E.M.B.L.E, financé à hauteur de 50.000€, qui propose un coaching scolaire hebdomadaire (pour les collégiens) et des stages réguliers (pour les lycéens), afin de lutter contre l'échec scolaire et civique en développant les compétences méthodologiques et en aidant les jeunes à identifier un projet professionnel. Il contribue aussi à renforcer et outiller les parents dans leur lien avec l'école et le suivi éducatif des enfants.

Photo : © Magali Delporte/Picturetank

7 articles
Article

Les premières assises régionales sur le décrochage scolaire ont réuni, ce lundi 17 octobre, associations de terrain, responsables éducatifs et jeunes pour mieux lutter contre ce « gâchis". En 2016, la Région Île-de-France a consacré 2 M€ de crédits à la lutte contre le décrochage.

Éclairage

Alors que le Conseil économique, social et environnemental organise des rencontres sur Maîtrise de la langue française ce 10 octobre, deux synthèses : son état des lieux de l’illettrisme et de la maîtrise du français en Île-de-France, et les solutions proposées par la Région.

Reportage

Journée décisive, ce 17 mai, pour plusieurs Franciliens de 18 à 25 ans ayant quitté le système scolaire sans diplôme : ils intègrent l’e2c 95 pour se former, et ainsi se donner une nouvelle chance de réussir leur vie professionnelle. Reportage.

Article

Un projet d’éducation par les médias. C’est ce que développe l’association ZEP (Zone d’expression prioritaire) pour aider les jeunes en difficulté scolaire. La Région lui apporte une subvention de 9.000 euros.

Interview

François-Afif Benthanane, directeur-fondateur de l’association Zup de Co, a développé un système de tutorat pour accompagner les collégiens décrocheurs. Une expérience qu’il est venu raconter lors des 1res Assises régionales sur le décrochage scolaire.

Appel à projet
Date de clôture : 
15 juil. 2018
La Région poursuit son engagement et son soutien au profit de la prévention du décrochage scolaire à travers la reconduction d’un appel à projets à destination des EPLE franciliens.
Appel à projet
Date de clôture : 
16 juil. 2017
La Région s’engage à soutenir la mise en synergie des partenaires locaux et une mutualisation efficiente des ressources sur les territoires à travers la reconduction d’un appel à projets à destination des acteurs de la lutte contre le décrochage scolaire (PSAD, structures de retour en formation du type micro lycée, lycée du soir, école de la deuxième chance...).